Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Cholet Basket : Kunter dans l’histoire

0 23.02.2012 09:53

LE PREMIER JOUR« Je m’en souviens très bien. Disons que pour moi, Cholet m’a semblé… « différent » d’Istanbul ! » Erman Kunter n’a pas oublié ce mardi 1er juillet 2003, où avant de poser ses valises à « l’Hôtel du Commerce », son tout premier exercice avait été une conférence de presse. « Avec un nouveau président (Patrick Chiron à la place de Jean-Michel Lambert), un nouveau directeur (Thierry Chevrier en lieu et place de Rémy Delpont) et moi, le club changeait de période. Nous avions un nouveau challenge à relever », se remémore Kunter dont la première promesse d’alors donnait finalement le ton. « Nous allons essayer de jouer le meilleur basket du championnat français. Pour ça, je vais réclamer de la défense. »LE PREMIER MATCH« Je pense que c’était à Chalon-sur-Saône. » Raté, Erman, c’était à Besançon, le 4 octobre, pour une victoire estampillée… défense (63-56). La première apparition du « Malin du Bosphore » à la Meilleraie eut lieu la semaine suivante, face à Paris (victoire 85-78). Vient ensuite le match à… Chalon. « On avait gagné de 3 points. 88-85 ou 85-82. Ce qui est certain, c’est que Laurent Pluvy avait marqué à 3 points pour Chalon juste à la fin », assure Kunter au sujet d’un match remporté… 83-81 par CB.UN REGRETS’il n’a jamais regretté d’avoir quitté Byzance pour Cholet Basket - « un des quatre clubs français connu à l’étranger avec Pau, l’ASVEL et Limoges », disait-il en 2003 -, Erman Kunter nourrit un mince regret de sa première saison dans les Mauges. « Nous avions énormément joué avec un seul étranger (Terrell Lyday) puisque nous n’avions pas conservé Greg Stolt. Pour le remplacer, nous étions sur la piste du Sénégalais Boniface Ndong. Pour des problèmes de visa, nous n’avons pas réussi à le faire venir à Cholet et nous avons embauché Ryan Fletcher. » C’était le 9 janvier 2004. Le 23 janvier, Ndong signait finalement à Dijon. « Je le disais déjà l’époque et je le pense toujours aujourd’hui : avec Ndong en plus des Akpomedah, Marquis, Lyday, Gelabale, Hayes, Ferchaud, Bilba… nous aurions été champions de France. » Clin d’œil du destin, ce cher Boniface Ndong porte aujourd’hui les couleurs du FC Barcelone. Il jouera donc à La Meilleraie le 27 octobre prochain.UN JOUEURErman Kunter aurait pu citer Rodrigue Beaubois, Nando De Colo ou Kevin Séraphin, les trois pépites choletaises draftées en NBA, il nomme… « Jim Bilba. » Puis se marre : « C’est pas seulement pour faire plaisir à mon assistant. Coacher Jim, ça m’a marqué. Je le connaissais pour l’avoir vu jouer contre la Turquie (alors entraînée par Kunter, ndlr) à l’Euro 1999. Il nous a fait très mal (victoire 66-63 des Bleus et 8 rebonds pour Bilba, ndlr). Après ma saison à Villeurbanne, j’ai retrouvé Jim à Cholet. C’était vraiment intéressant pour moi de diriger un défenseur comme lui. »UN CHIFFREAussi vrai qu’il préfère la défense à l’attaque, Erman Kunter ne dort jamais - « ou très, très rarement » - en bus. Dans ce moyen de transport indispensable à la vie de basketteur, Erman Kunter s’assied immanquablement au premier rang, derrière le chauffeur. De là, il peut… « compter les ronds-points. » Si, si. Du Smash, le siège du club, jusqu’à Saumur, « il y en a 23, annonce fièrement Kunter. C’est le chiffre de l’année dernière parce que je ne sais pas si la DDE en a construit un 24e cet été. » Et après Saumur ? « J’arrête de compter. Il n’y a pas ronds-points sur l’autoroute… »JUSQU’À QUAND ?227 matchs aujourd’hui, 228 vendredi prochain et ainsi de suite, mais jusqu’à quand ? « Je n’ai pas compté exactement, mais si atteint le Top 16 de l’Euroligue, qu’on fait un bon parcours en Coupe de France et aux As, cette année, on peut jouer beaucoup de matches. Peut-être une soixantaine. Ça doit pouvoir me rapprocher des 300, non ? » Pas tout à fait coach. La barre des 300, vous serez en mesure de la dépasser… la saison prochaine.Tristan BLAISONNEAU

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.