Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Vigipirate Des militaires surveillent la synagogue d'Angers jour et nuit

0 14.01.2015 17:43
. Les militaires du 3 RIMa ont pris position place du Tertre.

. Les militaires du 3 RIMa ont pris position place du Tertre.

Après les attentats à Paris la semaine dernière, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a annoncé lundi la mobilisation de 10 000 militaires pour renforcer le dispositif du plan Vigipirate dans les sites sensibles. En Maine-et-Loire, cette annonce s'est traduite par l'arrivée, dès hier à Angers, d'une vingtaine d'hommes du 3e Régiment d'infanterie de marine de Vannes (3e RIMa). La mission des deux groupes de la deuxième compagnie du régiment morbihanais est d'assurer une garde statique, 24 heures sur 24, devant la synagogue d'Angers, place du Tertre. Cette première mission doit durer quinze jours. On ne sait pas encore si les militaires seront relevés par un autre régiment dans deux semaines.

Le plan Vigipirate de niveau « alerte attentat » a été maintenu en Ile-de-France et en Picardie. Le 6e régiment du Génie d'Angers était déjà mobilisé en région parisienne avec deux sections, chargées de surveiller les gares, le métro et les aéroports. Dans la nuit du 7 au 8 janvier, une troisième section, qui était en alerte, est partie en renfort, dans un lieu qui n'a pas été communiqué (lire notre édition de samedi).

À Fontevraud, le 2e régiment de dragons (2e RD) spécialisé dans la lutte nucléaire, radiologique, biologique et chimique (NRBC) est aussi activé. Les militaires participent également aux opérations de sécurité. Les Dragons avaient déjà participé à Vigipirate en 2003 et 2007. Des mesures de prévention ont également été prises pour assurer la sécurité du camp de Fontevraud.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.