Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Vienne Soupçonnés de centaines de vols dans des campings de l'Ouest

0 02.09.2013 09:31
Vienne. Soupçonnés de centaines de vols dans des campings de l'Ouest

Vienne. Soupçonnés de centaines de vols dans des campings de l'Ouest

Photo archives Le Courrier de l'Ouest

Un couple soupçonné d'avoir dépouillé plus d'une centaine de touristes dans des campings de plusieurs départements de l'Ouest et du centre a été interpellé jeudi à Châtellerault dans la Vienne.

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme et la femme, ressortissants d'un pays de l'Est, s'introduisaient la nuit dans des campings et taillaient les toiles de tente d'un coup de cutter pour s'emparer des biens des vacanciers.

+ A lire aussi : Le vol au camping d'Airvault élucidé

Les étrangers étaient particulièrement ciblés, repérés notamment par la plaque d'immatriculation de leur véhicule. L'enquête avait démarré dans le courant de l'été après un afflux inédit de plaintes de touristes séjournant dans des campings du département.

"Un véritable pillage industriel"

Lors de l'interpellation à Châtellerault, les gendarmes ont découvert des dizaines de vélos, valises, téléphones portables, tablettes, ordinateurs, consoles de jeu, appareils photo, lunettes, chaises, ainsi que des billets en euros, livres ou dollars. Le préjudice total est estimé à plusieurs dizaines de milliers euros.

"C'est un véritable pillage industriel vu le nombre de faits et la répétition", a déclaré le capitaine Sylvain Soula, de la compagnie de gendarmerie de Châtellerault. Selon le procureur de la République de Poitiers, près d'une cinquantaine de vols ont été dénombrés dans la Vienne et d'autres départements ont été touchés, tels que l'Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher et les Deux-Sèvres.

Selon lui, le nombre total de vols pourrait atteindre 200. Plusieurs victimes, dont des Allemands, des Hollandais, des Britanniques, ont d'ores et déjà été identifiées, mais le travail d'identification de tous les propriétaires des biens saisis devrait encore prendre du temps, selon les gendarmes.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.