Venir à bout de l'agoraphobie…

Dans un parc même peu fréquenté, un supermarché, un stade de football… L’agoraphobie correspond à la peur des espaces découverts et de la foule. L’agoraphobe ressent alors un véritable malaise au point de ressentir le besoin de s’isoler. Vous êtes concerné ?

Les phobies peuvent trouver leur origine dans un héritage familial ou collectif. Ces peurs intenses sont souvent développées après une expérience traumatique. Elles apparaissent fréquemment à l’adolescence, puis elles s’atténuent, ou au contraire s’amplifient pour se structurer en maladie névrotique avec le temps.

L’agoraphobie appartient au groupe de phobies que l’on appelle des troubles paniques. Dans ce cas, l’angoisse du phobique peut se transformer en panique, entraînant une perte totale de contrôle. Les conséquences de ce type de phobies en termes de qualité de vie, peuvent être très importantes, puisque sa victime finit par s’isoler totalement.

Plusieurs types de traitements peuvent être envisagés. Des anxiolytiques ou des antidépresseurs peuvent être administrés à certains patients. Mais une psychothérapie comportementale et cognitive est souvent nécessaire. Toutefois, l’agoraphobie fait partie des peurs paniques les plus difficiles à soigner.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.