Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Vendée Carambolage meurtrier : "On n'y voyait pas à plus de 5 mètres" [Vidéo]

0 20.12.2016 15:48
Capture d'écran BFM TV

Capture d'écran BFM TV

Cinq personnes ont péri mardi et une vingtaine d'autres blessées, dont une grièvement, lors du double carambolage d'une cinquantaine de véhicules, sur une voie rapide de Vendée, au milieu d'un épais brouillard, selon un nouveau bilan de la préfecture.

Selon les dernières indications de la préfecture (vers 15h), une cinquantaine de véhicules ont été impliqués dans ces deux accidents distincts qui se sont produits dans chacun des sens de circulation de la voie rapide reliant la Roche-sur-Yon et les Sables d'Olonne.

Les deux accidents, dans lesquels sont impliqués cinq poids lourds, ont eu lieu au même endroit, à hauteur de Sainte-Flaive-des-Loups, a souligné un porte-parole de la préfecture.

Les victimes ont été évacuées vers les hôpitaux des Sables d'Olonne et La Roche-sur-Yon ainsi que vers une clinique de La Roche-sur-Yon.

L'une des personnes blessées est dans un "état d'urgence absolue", selon le procureur de la République, Hervé Lollic, qui s'est rendu sur place avec le directeur de cabinet du préfet. Le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, est attendu sur les lieux dans l'après-midi.

"Il y avait un épais brouillard quand les gendarmes sont arrivés sur place et qu'ils ont pris les premiers clichés. On n'y voyait pas à plus de cinq mètres. C'est sans doute une des premières origines de l'accident mais tout cela reste à vérifier", a souligné le procureur Lollic lors d'un point presse. "Selon les premiers clichés, au-delà de cinq mètres, c'était étanche", a insisté le procureur.

Des dépistages négatifs

Le parquet a ouvert une enquête pour déterminer les causes de l'accident. "Les investigations techniques ont commencé. Il est encore trop tôt pour dire si l'accident (le double accident NDLR) a commencé sur la voie de droite ou sur la voie de gauche", a-t-il poursuivi.

Des dépistages d'alcoolémie et de consommation de stupéfiants ont été réalisés "sur les personnes dont l'état de santé le permettaient", a dit M. Lollic. "Aucun conducteur n'avait bu ni consommé de stupéfiants", a-t-il révélé.

Des médecins légistes étaient aussi attendus sur les lieux. "Notre but maintenant, c'est savoir le plus précisément possible ce qu'il s'est passé", a dit le procureur.

Cellules d'urgence médico-psychologique

Pour les besoins de l'enquête, des clichés en trois dimensions devaient être réalisés à partir d'un hélicoptère. Par ailleurs, la gendarmerie a fait appel aux techniciens d'investigation criminelle de Vendée et de Loire-Atlantique.

"Toutes les personnes impliquées vont être très prochainement mises au chaud, rassurées et surtout encadrées et aidées. C'est la priorité", a précisé le procureur. Des cellules d'urgence médico-psychologique ont été activées.

La zone de l'accident a été complètement bouclée par les forces de l'ordre et des déviations ont été mises en place. Sur la voie rapide, fermée à la circulation dans les deux sens, plusieurs kilomètres de bouchons s'étaient formés dans la matinée.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.