Vaccination anti-grippale : au moins 10 millions de Français à convaincre…

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2012-2013 est lancée. Le vaccin est d’ailleurs disponible en pharmacie depuis ce vendredi 28 septembre. L’objectif des autorités sanitaires est plus que jamais de convaincre les Français – en particulier les 10 millions à risque de complications – de l’intérêt d’en bénéficier. Et la partie semble loin d’être gagnée…

Comme nous vous l’annoncions en juin, l’hiver dernier, 23% des Français se sont fait vacciner contre 26%, les deux années précédentes (2010 et 2009). Plus inquiétant, seuls 51% des patients considérés à risque ont reçu le vaccin, loin, très loin de l’objectif de santé publique de 75%... Et cet hiver ? D’après une enquête PHR/IFOP, seul un Français sur trois prévoit de recourir au vaccin…

Maladie d’origine virale et très contagieuse, la grippe peut être transmise par un simple éternuement ou une poignée de main. Elle touche chaque année en moyenne 2,5 millions de personnes. Une forte fièvre qui diminue au bout de 3 à 4 jours pour remonter brutalement le lendemain (c’est le V grippal), des courbatures, une fatigue marquée... Les symptômes sont précis mais ils peuvent être confondus avec ceux d’autres maladies. Le diagnostic est donc très important. Cette affection peut en effet entraîner des complications ou provoquer l’aggravation d’une maladie préexistante.

Limiter le risque de complications

L’objectif des autorités sanitaires est donc, grâce à une large couverture vaccinale, de limiter le nombre et l’intensité des complications dans les populations les plus vulnérables. C’est ainsi que les adultes de plus de 65 ans, les porteurs d’une affection chronique, respiratoire (BPCO, asthme), cardiaque, métabolique ou d’un déficit immunitaire vont recevoir - ou ont déjà reçu - un courrier de l’Assurance-maladie. Celui-ci leur donne droit à la gratuité du vaccin.

Les femmes enceintes, les personnes avec un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 40kg/m2 et l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois, à risque de complications sont aussi concernés par la gratuité du vaccin. Mais comme ces populations « ne peuvent pas être identifiées sur les bases de l’Assurance-maladie », elles doivent se rendre chez leur médecin traitant pour se faire remettre un imprimé de prise en charge. Au total, 10 millions de personnes en France sont donc invitées à se faire vacciner gratuitement.

Du changement dans la composition du vaccin

L’Assurance-maladie va également envoyer « une invitation à bénéficier d’un vaccin gratuit » à 300 000 professionnels de santé libéraux : médecins généralistes, pédiatres, infirmiers, pharmaciens, kinésithérapeutes et sages-femmes.

Un dernier point : alors que la composition du vaccin n’avait pas changé depuis 2010, elle évolue cet hiver. Elle intègre la souche H3N2 identifiée lors de l’épidémie 2011 et une souche B qui n’étaient pas présentes dans le vaccin. L’efficacité de celui-ci s’en était donc trouvée légèrement diminuée.

Pour aller plus loin, consultez le document du ministère de la Santé sur les idées reçues liées à la grippe.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.