Une infection à méningocoque, c’est quoi au juste ?

Le méningocoque est une bactérie très courante, présente dans la gorge. Pour mesurer à quel point elle est répandue, il suffit de savoir que 10 % de la population environ, en est ou en sera porteuse à un moment donné de sa vie. Contrairement à beaucoup d’autres bactéries pourtant, le méningocoque n’entraîne pas nécessairement une maladie. Les spécialistes parlent alors de « porteurs sains ».

Le méningocoque peut toutefois provoquer deux types de manifestations pathologiques :

La méningite à méningocoque concerne principalement les enfants en bas âge - moins de 5 ans - et les adolescents. Potentiellement mortelle, celle-ci est une infection des méninges. Causée par la bactérie Neisseria meningitidis, l’infection progresse rapidement et peut entraîner le décès du patient ;

La septicémie à méningocoque est provoquée par la dissémination de la bactérie dans tout l’organisme. Il en résulte une infection généralisée du sang et de différents organes. Cette infection gravissime peut conduire au décès, ou laisser des séquelles physiques ou neurologiques importantes.

Dans les deux cas, la transmission de la bactérie se fait de personne à personne, par l’intermédiaire des gouttelettes de sécrétions respiratoires ou pharyngées. Un baiser ou encore un simple échange de couverts, peuvent donc favoriser la transmission.

IIM : cinq sérogroupes incriminés

Douze sérogroupes de la bactérie Neisseria meningitidis ont été identifiés. Dans 90% des cas, les infections invasives à méningocoques (IIM) sont dues à 5 de ces sérogroupes :

A : C’est la première cause de méningite épidémique dans le monde. Ce sérogroupe est prévalent en Chine et en Afrique ;

B : Il est l’origine majeure des épidémies que l’on observe en Amérique et en Europe. C’est également le sérogroupe le plus fréquent en France ;

C : Il est la cause de maladies endémiques et de flambées épidémiques à l’échelle mondiale è

W135 : Ce sérogroupe est impliqué dans les épidémies recensées dans la Ceinture de la méningite, en Afrique. Il est à l’origine de cas rapportés lors de grands pélerinages, à la Mecque ;

Y : ce sérogroupe est émergent en Afrique du Sud, et aux Etats-Unis.

Des symptômes typiques

Plusieurs signes sont caractéristiques. Une forte fièvre, accompagnée de courbatures, de violents maux de tête ou d’une raideur de la nuque doivent alerter. Chez le nourrisson, la méningite peut également se manifester par un refus de s’alimenter… Enfin, des taches rouges ou violacées sur la peau sont les signes possibles d’un purpura fulminans ou méningite foudroyante…

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.