Un appel à détruire les virus de la peste bovine

L’Organisation mondiale de la Santé animale (OIE) exhorte les laboratoires de recherche du monde entier à détruire les souches du virus de la peste bovine qui seraient encore en leur possession. Un an après l’éradication de cette maladie, des dizaines de laboratoires en détiendraient encore. Or l’OIE craint les effets d’une dissémination - accidentelle ou non – qui pourrait provoquer une réémergence de la maladie.

La peste bovine n’est plus présente chez les animaux. Sa dissémination à partir d’un laboratoire, est donc la seule cause possible qui pourrait provoquer la réapparition d’un foyer. Afin d’éviter toute résurgence, l’OIE demande à tous les pays de détruire leurs stocks restants du virus ou d’assurer leur transfert vers un Laboratoire de référence agréé. L’OIE et l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) ont également demandé un moratoire sur les recherches menées sur le virus vivant de la peste bovine.

Des virus d’animaux, une menace pour l’homme

« Les agents pathogènes des animaux représentent une menace croissante pour la sécurité dans le monde », souligne l’Organisation. Leur dissémination accidentelle ou délibérée, pourrait avoir des répercussions désastreuses sur la santé publique. En effet, 60% des maladies infectieuses humaines sont des zoonoses, c’est-à-dire des pathologies qui trouvent leur origine chez l’animal.

« Le SRAS, la grippe aviaire, l’encéphalopathie spongiforme bovine et la fièvre à virus Ebola sont des exemples qui mettent en lumière les conséquences potentiellement désastreuses que les agents pathogènes peuvent provoquer s’ils ne sont pas éliminés à la source », insiste le Dr Bernard Vallat, directeur général de l’OIE. Pour les virus non encore éradiqués, « le meilleur moyen de protéger le monde de ces menaces biologiques croissantes est d’assurer que tous les services vétérinaires nationaux répondent aux normes internationales de l’OIE ».

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.