Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Trélazé C'est la fermeture aux Ardoisières

0 28.03.2014 16:20
Les ardoisiers vivent la fermeture comme un crève-cœur.

Les ardoisiers vivent la fermeture comme un crève-cœur.

Enclenché par le projet déposé le 25 novembre par la direction des Ardoisières d'Angers, le processus de fermeture de l'entreprise est arrivé à son terme ce vendredi 28 mars. Les négociations sur le volet social du plan de sauvegarde de l'emploi ont abouti en fin de matinée à la signature d'un accord entre la direction et les représentants CGT et CGC du personnel, à la veille du terme prévu par le protocole légal. Cet accord avait été validé en début de matinée en assemblée générale par les ouvriers d'un côté, les employés administratifs et les cadres de l'autre. Effective depuis le jeudi 21 novembre, la fin de l'activité ardoisière est aujourd'hui officialisée. Sur les 153 emplois, une douzaine seront conservés, sept au profit de la production paysagère (paillettes d'ardoise), cinq requis par la mise en sécurité du site industriel. Entre 60 et 70 employés seront concernés par les mesures de retraite ou de préretraite. Le reclassement, au sein d'entreprises du groupe Imerys, en formation ou en départ comme auto-entrepreneur concernera environ 70 personnes. Cette fermeture met fin à près de douze siècles d'extraction du schiste ardoisier en Anjou, les six derniers consacrés à sa transformation en ardoise de toiture. Au plus fort de l'activité, au sortir de la Première Guerre mondiale, les Ardoisières d'Angers ont employé jusqu'à 3000 personnes.

Lire aussi dans le Courrier de l'Ouest du samedi 29 mars.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.