Travailler la nuit… et manger équilibré !

Travailler de nuit peut être en soi une contrainte, à laquelle s’ajoute le fait… de s’alimenter aussi en horaires décalés ! Manque de temps, manque d’envie, il est plus difficile de s’accorder de « vrais » repas durant la nuit, quand les autres dorment. Pourtant, le fait de vivre en permanence avec un rythme décalé perturbe l’organisme. Il est donc particulièrement important de préserver une alimentation équilibrée. Tour d’horizon de quelques trucs et astuces qui vous permettront de conserver l’appétit…

Réglée sur l’alternance jour/nuit, notre horloge biologique interne régule notre métabolisme. Elle organise et optimise à la fois nos phases de sommeil et d’éveil, notre température interne, notre tension artérielle… Si nous la bousculons en associant travail de nuit et alimentation déséquilibrée, nous nous exposons à quelques désagréments : ralentissement de la vidange gastrique, diminution de la dépense énergétique, augmentation de la glycémie…

A plus ou moins long terme, tout ceci a des conséquences néfastes sur notre santé : prise de poids, troubles digestifs ou du sommeil.

Trois grands principes…

Si vous-même ou l’un de vos proches, êtes concerné, gardez bien ces trois règles de base à l’esprit :

Conservez toujours un rythme de trois repas par tranche de 24 heures ;

Respectez le repas de nuit. Si vous le « programmez » entre 2 et 4 heures du matin, il vous maintiendra éveillé, limitera votre période de jeûne et vous évitera de grignoter ;

Limitez vos apports en sucres et en graisses.

… et quelques conseils

Dans tous les cas, évitez de partir de chez vous le ventre vide. Le soir en préparant le dîner des autres, cuisinez donc une part supplémentaire pour votre repas de nuit, ou préparez-vous un sandwich. Ne levez pas les yeux au ciel : un sandwich équilibré, ça existe ! En rentrant du travail ou à votre réveil, faites-vous un repas léger composé d’une boisson chaude, de céréales ou de pain et d’un fruit. Evitez en revanche les fritures et les sauces. Enfin pensez à boire suffisamment : au minimum 1,5 litre d’eau par 24 heures. Et puis… méfiez-vous du café car lorsqu’il est consommé en excès, il peut provoquer des troubles gastriques.

Pour aller plus loin : Livret d’information « Alimentation et travail de nuit »

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.