Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Thouars Gifle dans un car scolaire : deux versions des faits !

4 11.02.2013 05:40
Quentin Pidoux, Quentin, 11 ans, photographié par ses parents le soir du 6 janvier 2012 où s’est produit l’incident dans le car scolaire. DR.

Quentin Pidoux, Quentin, 11 ans, photographié par ses parents le soir du 6 janvier 2012 où s’est produit l’incident dans le car scolaire. DR.

Marie Palmer

Jean-Robert Rochard, 65 ans, originaire de Saint-Loup-Lamairé, a contesté son licenciement pour faute grave devant le conseil des Prud’hommes de Thouars le jeudi 7 février (cf. l’édition du Courrier de l’Ouest du vendredi 8 février 2013). Il a été licencié après avoir frappé un enfant dans un car scolaire. A la lecture de notre article, Nathalie et Ludovic Pidoux reconnaissent entre les lignes l'histoire de leur fils Quentin. La version des faits donnée par le chauffeur, trop édulcorée, les scandalise. En réaction, les parents ont décidé de montrer le visage tuméfié de leur enfant, photographié au retour de l’école, le jour des faits.

Un reportage à retrouver  dans l'édition du Courrier de L'Ouest du lundi 11 février 2013. 

Commentaires (4)

la verite
casarhum97286 (non vérifié) mar, 12/02/2013 - 16:53

Quand je lis vos commentaires je suis un peu étonné ou bien je me dis que vous n'etes pas mieux que celui qui a écrit l'article car comme vous dites le journaliste est la pour enquéter, informer et relater l'information rééelle, alors je connais la tata de ce gamin et elle vous le confirme bien dans le car il y avait du chahut par deux ou trois gamins déjà quand ensuite est monté son neveu qui lui n'avait rien fait et le chauffeur s'en est pris a ce gamin, parce qu'il n'avait surment pas assez de cran pour s'en prendre au deux ou trois gamins qui faisaient le cirque ; sachez que je pense que les parents ne sont pas du tout le genre que vous dites de defendre leur enfant non ils sont pour la verite merci de retablir la stricte vérité !!!!!

gifle
SAVRONS88 mar, 12/02/2013 - 09:46

Le môme qui sème le bazard dans un bus mérite DEUX paires de claques
.
Honte aux parents qui soutiennent leur rejeton.

Moi je soutiens à fond le chauffeur.

Utilision d'une photo d'un enfant à proscrire
claudedessevres lun, 11/02/2013 - 19:47

le lecteur lambda que je suis au regard de la photo accusatrice (tuméfié. Ah bon ? je ne vois rien) a bien envie d'en mettre une aux parents(non je blague!) pour leurs mettre un peu de plomb dans la cervelle.
Peut-être auraient-ils préféré un bon gros accident de car scolaire avec plein de gamins dedans si le chauffeur avait continué sa route. Et oui c'est dangereux qu'un gamin turbulent "mette le bordel" dans un car !
Ils feraient mieux de remettre leur progéniture là ou elle aurait du resté: en tant que passager d'un car il doit être assis à sa place durant tout le trajet et ne pas perturber le chauffeur qui a de grosses responsabilités pour emmener tous ces gamins à bon port..
cdes

Gifle
jo.zeph lun, 11/02/2013 - 17:35

Votre "Une" du 8 février "Il gifle un enfant dans son car, licencié !" a probablement été vendeuse mais la réalité est souvent différente des titres à sensation ...
Votre travail de journaliste est d'enquêter, informer, réagir avec intelligence à l'actualité mais pas d'alimenter les discussions de café du commerce (c'est-y pas malheureux, de mon temps, ya pu d'autorité, ...).
Comment peut-on imaginer avoir autorité sur ses jeunes passagers (qu'on va accompagner chaque jour de l'année) en distribuant des gifles ou des coups ? Le résultat contraire est assuré.
Un ancien chauffeur de car.
Cordialement
JO
Si vous diffusez ma réaction, merci de reprendre le texte en entier (sinon rien)

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.