Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Terves Toiture effondrée : la propriétaire témoigne et s'inquiète

1 01.10.2017 09:09
Josiane Jourdain et sa fille devant la maison boulevard Notre-Dame

Josiane Jourdain et sa fille devant la maison boulevard Notre-Dame

Le toit de sa maison d'habitation, en bordure de route, s'est effondré le vendredi 22 septembre à Terves. Josiane Jourdain, la propriétaire, a accepté de témoigner, aux côtés de sa fille, Isabelle « Il était 20 h 30, je regardais la télévision quand j'ai entendu un grand boum. J'ai cru que c'était un tremblement de terre. Comme j'avais fermé les volets, des voisins ont cogné à la porte. Ils m'ont dit : c'est votre toiture qui vient de s'écrouler ». Âgée de 69 ans, veuve, Josiane Jourdain s'inquiète : « Notre assurance nous dit qu'il s'agit de vétusté et qu'elle ne couvrirait pas les dommages […] Il n'y avait aucun signe, aucune infiltration d'eau ».

Que faire si les assurances ne remboursent pas ? « Cette maison, nous l'avons achetée en 1981 avec mon mari. J'ai une petite retraite. À qui dois-je m'adresser pour trouver une solution ? Je me souviens d'une émission télévisée qui faisait appel à la solidarité et qui permettait de venir en aide à des personnes dans la difficulté. C'est mon cas. ». Heureusement, il y a déjà des gestes de solidarité et une cagnotte pour les dons.

 

Lire Courrier de l'Ouest édition Deux-Sèvres de ce dimanche.

Commentaires (1)

Vraiment scandaleux
Amélie22 mer, 04/10/2017 - 15:36

De nos jours les assurances habitations du type Metlife ou Axa font tout pour ne pas rembourser les frais, c'est scandaleux de voir des gens se retrouver dans la galère de cette manière. Je touche du bois pour ne pas que ça m'arrive une histoire pareille.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.