Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Tennis Aiffres espère bientôt afficher des sets gagnants

0 30.11.2013 18:12
Romain Despoux ici en compétition lors du tournoi estival 2013 du Tennis club d'Aiffres.

Romain Despoux ici en compétition lors du tournoi estival 2013 du Tennis club d'Aiffres.

Archives CO - Benoît FELACE

La petite balle jaune suscite un engouement certain dans le département. Marchant sur les traces des équipes phares, et notamment Bressuire qui vient de valider son maintien au plus haut niveau, le Tennis club d’Aiffres connaît un beau succès, son école sportive étant fréquentée par 80 jeunes. Si le manque d’infrastructures freine son élan, depuis quelques années, la construction d’une nouvelle salle et la réfection des courts extérieurs devraient permettre au club de rebondir.

Les femmes sont à l’honneur cette semaine dans notre Journal des clubs, à l’image de Sarah Brunet, jeune talent du Twirling bâton. Elle met aujourd’hui ses compétences au service des autres à travers sa mission d’encadrement au club d’Argenton-les-Vallées. Autre féminine à l’honneur, la tennis women Sylvie Quéreux, qui quitte son club de cœur Champdeniers pour rejoindre Echiré.

Le Journal des clubs de ce 1er décembre s’intéresse aussi à l’aérobic à Cerizay, à l’école de football de Beauvoir-sur-Niort et aux cyclo-cross organisés dans le Thouarsais. Sans oublier l’album des clubs.

 

A lire dimanche 1er décembre dans Le Courrier de l’Ouest des Deux-Sèvres.

 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.