SIDA : 8 millions de patients sous traitement

Selon un rapport de l’ONUSIDA, l’an dernier, 8 millions de patients infectés par le VIH avaient accès aux antirétroviraux fin 2011 dans les pays en développement. Soit 1,4 million de malades en plus par rapport à 2010. Malgré cette hausse spectaculaire, 6,8 millions de patients ne sont toujours pas traités dans le monde.

« L’augmentation du nombre de personnes ayant accès aux thérapies antirétrovirales permet de réduire le nombre de nouvelles infections », indique l’ONUSIDA. Et les chiffres sont évocateurs. Selon les auteurs du rapport, « depuis 2009, le nombre de nouvelles infections chez les enfants a chuté de 24%. Environ 330 000 enfants ont été infectés en 2011, chiffre représentant presque la moitié de celui atteint en 2003, lors du pic de l’épidémie ». De manière générale, 2,5 millions de patients ont été infectés dans le monde en 2011, soit 100 000 de moins qu’en 2010.

Vaincre le SIDA

Mieux, en 2010, au moins 56 pays étaient parvenus à stabiliser ou à réduire de manière considérable le taux des nouvelles infections par le VIH. Ainsi en 10 ans, ces dernières ont reculé de 20%. Les jeunes femmes entre 15 et 24 ans restent le groupe le plus vulnérable, avec 1,2 million de nouveaux cas en 2011. Au total, le monde compte aujourd’hui 34,2 millions de patients vivant avec le VIH. Et en 2011, près de 1,7 million de décès ont été enregistrés.

« Il est indispensable que tout le monde, dès aujourd’hui et pour toujours, bénéficie du traitement et de la prévention contre le VIH », a expliqué Michel Sidibié, Directeur exécutif de l’ONUSIDA. « Tous ensemble, nous vaincrons le SIDA. La question n’est pas de savoir si nous y parviendrons, mais quand nous y parviendrons ». A partir de dimanche et jusqu’au 27 juillet, s’ouvrira à Washington la 19e conférence internationale sur le SIDA. Nous reviendrons sur les principales actualités.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.