Sécurité routière : sauver des vies et faire des économies

Dans le dernier Bulletin de l’OMS, une étude menée en Catalogne (Espagne) confirme l’efficacité des mesures de sécurité routière. Ces dernières introduites en 2000 ont permis, en dix ans, de réduire de 50% les décès provoqués par des collisions. Mais également de faire des économies substantielles.

En 2000, le gouvernement de la Catalogne a mis en place différentes mesures visant à diminuer le nombre d’accidents de la route : permis à point, amendes plus élevées, présence policière renforcée. Entre 2001 et 2010, grâce à la mise en œuvre de cette nouvelle politique, le nombre de morts sur la route a ainsi diminué de 57%.

Le Dr Anna Garcia-Altès, économiste à l’Agence catalane spécialisée dans l’économie de santé, a procédé à l’analyse des coûts liés aux accidents de la route. Avec son équipe, ils ont pris en compte l’ensemble des dépenses allant des hospitalisations, à la perte d’emploi, ou encore les coûts matériels. Et au total, les économies réalisées entre 200 et 2010 s’élèvent à 18 milliards d’euros ! En réalité, 97% de cette somme correspond aux coûts liés à la perte de productivité des victimes des accidents de voiture. Parmi les économies restantes, 63% étaient associées aux soins de santé spécialisés, 15% à l’adaptation au handicap et 8,1% aux soins hospitaliers.

Le bitume casse des vies, car c’est bien en millions que l’on compte le nombre de blessés dont l’existence rime avec handicaps. Les accidents de la circulation font chaque année environ 1,3 million de morts et de 20 à 50 millions de blessés dans le monde. C’est même la première cause de décès chez les jeunes de 15 à 29 ans.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.