Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Saumur Les terroristes de Daesh étaient en fait des militaires

3 22.09.2016 20:46
L'église Saint-Hilaire-des-Grottes à la sortie de Saint-Hilaire-Saint-Florent.

L'église Saint-Hilaire-des-Grottes à la sortie de Saint-Hilaire-Saint-Florent.

Mercredi après-midi, des employés d’une association d’insertion viennent débroussailler un terrain situé près de l’église Saint-Hilaire-des-Grottes, à la sortie de Saint-Hilaire-Saint-Florent sur la route de Gennes.
La clé qui doit ouvrir le portail ne fonctionne pas. Ils empruntent une autre entrée et voient un camion blanc banalisé qui quitte alors les lieux.
Comme ils trouvent cela étrange, ils alertent la police nationale. Sur place, celle-ci découvre du matériel pour le moins suspect : un drapeau de Daesh, du matériel audio et vidéo, un groupe électrogène, des journaux en langue arabe… Bref, des objets qui peuvent faire penser à une planque terroriste.
Branle-bas de combat. La police nationale, la police municipale et la gendarmerie sont rapidement sur place, mais aussi le sous-préfet de Saumur, le procureur de la République, l’identité judiciaire, la direction départementale de la sécurité publique, la police scientifique… Les riverains s’inquiètent de ce déploiement de forces.
Un coup de fil du sous-préfet au général commandant les Écoles Militaires de Saumur (EMS) permet de pousser un ouf de soulagement. Le matériel a été déposé par les militaires du Centre interarmées de la défense nucléaire, radiologique, biologique et chimique qui sont en formation. Ils utilisent en effet ces grottes comme terrain d’exercice. Mais la police n’était pas au courant, pas plus que les autorités qui se sont rendues sur place…

Lire notre article dans Le Courrier de l’Ouest du vendredi 23 septembre.

Commentaires (3)

Une explication très contestable
CARPENTIER Matthieu lun, 26/09/2016 - 12:26

Madame, monsieur,

Bonjour.
Les "explications" qui ont été données par les autorités à l'occasion de cet "incident" me paraissent réellement très très étranges. Beaucoup de points ne "collent" pas, tantôt dans la procédure propre à ce type d'exercice, tantôt dans le lien entre "DAESH" et le Centre interarmées de la défense nucléaire, radiologique, biologique et chimique ...

je vous invite à lire l'analyse de l'UPR sur le sujet, qui a demandé l'ouverture d'une enquête parlementaire. Pour ma part je suis également très surpris que cet incident n'ait pas été relayé par davantage de médias.

De votre coté, vous êtes vous satisfait de l'explication qui vous a été donnée, ou bien entendez vous enquêter davantage ?
Merci
Bien cordialement,
MC

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.