Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Santé Groupement hospitalier de territoire : la CGT grince des dents

0 05.09.2016 19:12
Pour la CGT santé Deux-Sèvres, le GHT risque de se retourner contre le patient.

Pour la CGT santé Deux-Sèvres, le GHT risque de se retourner contre le patient.

La CGT santé des Deux-Sèvres conteste la mise en œuvre du Groupement hospitalier de territoire (GHT).

Dans un contexte d'économies pilotées par le ministère, il se traduirait selon elle par une baisse de l'offre de soins publique, la réduction du nombre d'agents et des déplacements plus longs pour se faire soigner. L'hôpital de Niort serait l'établissement référence, les autres (Chnds, Saint-Maixent - Melle et Mauléon) les hôpitaux satellites.

Pascal Baillier, responsable départemental CGT santé, explique que Marisol Touraine applique un plan prévoyant "sur trois ans 3 milliards d’euros d'économies et la supression de 22 000 postes ».

« 150 postes ont été supprimés au Chnds depuis 2015 et 375 lits doivent l’être en Poitou-Charentes », enchaîne Alain Fouquet, secrétaire général CHT santé au Chnds.

« Dans l’optique du GHT, l’hôpital de Saint-Maixent - Melle est voué à disparaître, intervient  Sandrine Fournier, secrétaire adjointe CGT santé à l’hôpital de Niort. On redoute que la chirurgie à Thouars ne disparaisse au profit de Niort. On nous accuse parfois de crier au loup mais depuis quelque temps, j’entends parler de chiffre d’affaires par service ! Les sages-femmes par exemple, à l’hôpital de Niort, doivent faire du chiffre ».

 

 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.