Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Saint-Barthélemy-d’Anjou La lente agonie de Biopole

0 07.07.2015 11:07
Saint-Barthélemy-d’Anjou. La lente agonie de Biopole

Saint-Barthélemy-d’Anjou. La lente agonie de Biopole

Photo Le Courrier de l'Ouest - Laurent COMBET

Avec le démantèlement quasiment acté de l’usine Biopole à Saint-Barthélemy-d’Anjou, l’agglomération angevine va devoir se reposer sur les collectivités voisines pour éliminer ses déchets, à moyen voire à long terme.

C’est à la lente agonie de leur outil de travail qu’assistent impuissants la vingtaine de salariés de Geval, filiale de Veolia qui exploite l’usine Biopole depuis janvier 2011.

Ils savent que cette unité de tri mécano biologique n’en sera plus jamais une depuis que les maires de l’agglomération, réunis vendredi 3 jullet, ont scellé son sort. Il sera acté vendredi soir 10 juillet par le conseil communautaire.

C’est donc à une forme de veillée funèbre que s’astreignent ces techniciens. 

Le petit bijou est devenu un banal centre de transfert

Depuis que leur direction a décidé, il y a trois mois, de neutraliser les chaînes de tri pour garantir leur sécurité et placer le constructeur (Vinci) comme le maître d’ouvrage (Angers Loire Métropole) face à leurs responsabilités, leur usine tourne au ralenti. La seule activité se concentre à l’entrée, au niveau de la fosse où sont déversés chaque jour près de 80 tonnes de déchets ramassés dans les 33 communes de l’agglomération.

Présenté comme un petit bijou de technologie à 68 millions d’euros TTC à amortir sur 30 ans, Biopole n’est donc plus qu’un banal centre de transfert.

Tout ou partie des 59 000 tonnes de déchets angevins (chiffre 2014) devraient être absorbés pendant encore longtemps par l’unité de valorisation énergétique de Lasse dans le Noyantais et par la décharge gérée par Séché Environnement de Changé en Mayenne.

 

Notre dossier complet à lire dans Le Courrier de l'ouest de ce mardi 7 juillet

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.