Rupture du frein du prépuce : quels sont les risques ?

C’est chez l’homme jeune, en début d’activité sexuelle que peut survenir une rupture du frein de la verge. Quels en sont les risques ? Quels traitements devront être mis en place ? Explications.

Lorsque le pénis est en érection, le gland décalotté, le prépuce est replié et son frein se trouve en tension. Celle-ci peut être plus ou moins prononcée selon le degré d’érection. Au cours des rapports, le frottement du frein contre la paroi vaginale peut entraîner sa rupture, et donc l’apparition d’une plaie.

Celle-ci est le plus souvent transversale, et des saignements – parfois importants- peuvent survenir. Dans le cas d’un premier épisode, un traitement local désinfectant suffira, éventuellement associé à une pommade facilitant la cicatrisation.

En cas de mauvaise cicatrisation ou de récidive, la rupture du frein devra être traitée chirurgicalement. Il s’agira d’allonger le frein, de manière à supprimer la tension cutanée qui survient lors des érections.

En effet, la formation d’une cicatrice peut accentuer sa mise en tension lors des érections ultérieures. De ce fait, le risque de formation d'une nouvelle plaie lors de rapports sexuels persiste.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.