Rougeole : particulièrement active dans le Sud-Ouest

Entre janvier et septembre 2012, près de 800 cas de rougeole ont été notifiés en France. S’il est moins actif que ces trois dernières années, le virus sévit toujours dans notre pays, où il manifeste une virulence particulière dans le Sud-Ouest. Dans un nouveau point d’information, l’Institut de Veille sanitaire (InVS) renouvelle ses recommandations vaccinales contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (RRO).

Depuis le 1er janvier 2008, 23 000 cas de rougeole ont été déclarés en France, lors de trois vagues épidémiques successives. En 2011 près de 15 000 cas ont été notifiés, dont 714 ont été accompagnés d’une pneumopathie grave, et 16 ont entraîné des complications neurologiques. Six décès ont également été constatés.

Entre mai et octobre 2011, les autorités sanitaires avaient observé une « forte décroissance » du nombre des cas, suivie d’une « légère ré-ascension » à partir de novembre. Depuis le printemps 2012, l’incidence s’inscrit à nouveau à la baisse mais la circulation du virus reste particulièrement active dans certaines régions. Dans le Sud-Ouest notamment.

En 2012 au total, 791 cas ont été recensés, dont 3 ont occasionné une encéphalite et 29 une pneumopathie grave. Comme le souligne l’InVS, « il faut rester vigilant et continuer à veiller à la mise à jour du statut vaccinal avec 2 doses de vaccin pour toute personne âgée de plus de 12 mois, et née après 1980 ». Rappelons par ailleurs que le vaccin RRO est recommandé chez tous les nourrissons à 12 mois. Une seconde dose est ensuite nécessaire avant l’âge de deux ans. Une recommandation encore trop peu suivie, dans notre pays…

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.