Rhumatisme psoriasique : douloureux et invalidant

Du psoriasis et des rhumatismes, mais une seule maladie qui s’exprime en atteignant différents organes simultanément... Le rhumatisme psoriasique est très invalidant. Comme le souligne le Dr Emmanuelle Dernis, chef du service de rhumatologie du centre hospitalier du Mans, « une douleur inflammatoire chronique en cas de psoriasis, doit absolument amener à consulter ». Sans attendre.

Comme la polyarthrite rhumatoïde et la spondylarthrite ankylosante, le rhumatisme psoriasique est un rhumatisme inflammatoire chronique (RIC). D’après les études disponibles sur le sujet, « entre 5% et 25% des patients souffrant d’un psoriasis développent des inflammations articulaires », souligne le Dr Emmanuelle Dernis. « Les plus exposés sont ceux dont le psoriasis est étendu, ou au contraire centré sur l’ongle, le cuir chevelu ou les plis de la peau ».

Pour un patient déjà atteint de psoriasis, « ce qui doit alerter, c’est la douleur, surtout si elle est inflammatoire » ajoute-t-elle. « La douleur qui réveille la nuit, et qui est présente dès le lever. Cette douleur doit amener à consulter le médecin traitant. C’est lui ensuite, qui renverra vers le rhumatologue. » A l’examen clinique, certains symptômes mettent rapidement le professionnel de santé sur la piste d’un rhumatisme psoriasique : « la présence d’un psoriasis bien sûr, mais aussi de gonflements articulaires avec notamment des doigts ou des orteils boudinés », ou ‘en saucisse’ ».

Au centre hospitalier du Mans, le Dr Dernis travaille en binôme avec une dermatologue. Elle insiste sur l’importance d’agir rapidement pour, dans un premier temps, calmer la douleur. Et dans un second, empêcher la dégradation articulaire : Moins nous laissons évoluer l’inflammation, plus la prise en charge est efficace rapidement. Et surtout, mieux elle permet d’éviter le handicap. Et contrairement à la peau qui se régénère, les articulations une fois détruites, ne se réparent pas », ajoute le Dr Dernis.

Pour en savoir davantage sur le rhumatisme inflammatoire avec des témoignages de malades, rendez-vous sur le site www.psoriasis-facecamera.fr/. Valérie, 42 ans, y raconte son quotidien avec cette maladie invalidante : la fatigue permanente qu’elle subit, les douleurs qui ont pris le pas sur sa vie de mère, de femme… Au point que certaines tâches quotidiennes deviennent compliquées. Au même titre que les trajets en voiture… C’est une pression permanente, dans les actes les plus anodins de la vie.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.