Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Régionales Distance entre une éolienne et une habitation : l'avis des candidats

0 03.12.2015 18:45
Régionales. Distance entre une éolienne et une habitation : l'avis des candidats

Régionales. Distance entre une éolienne et une habitation : l'avis des candidats

Photo Le Courrier de l'Ouest

A l'initiative de la Fédération Environnement Durable (FED) pour les Pays de la Loire qui lutte contre les projets éoliens, l'éolien s'invite dans la campagne des élections régionales 2015. Selon ce mouvement, "une majorité de listes se prononce en faveur d'une distance de précaution de 1000 mètres par rapport aux habitations".

La Fédération Environnement Durable (FED)  pour les Pays de la Loire a interrogé toutes les listes qui se présentent aux prochaines élections régionales.  La FED regroupe toutes les associations qui luttent contre les projets éoliens, dont certaines sont regroupées en fédérations départementales (Vent d’Anjou, Vent de Mayenne,…). Mais, souligne le communiqué de la Fédération, "en l’occurrence, la question n’était pas de se positionner pour ou contre l’éolien, mais de savoir si les candidats, en raison des nuisances provoquées, étaient favorables à une distance minimum de 1000 m par rapport aux habitations, distance qui avait été proposée et votée par le Sénat en première lecture de la loi sur la transition énergétique, … avant d’être ramenée à 500 m par les députés". 


Le sénateur Bruno Retailleau (Les Républicains, tête de liste Union de la droite), a voté l’amendement des 1000 m et reste favorable à cette mesure. « Il fera donc valoir cette volonté lors de la délivrance d’une autorisation d’implantation d’éolienne et veillera à ce que chaque riverain soit réellement associé et considéré lors de la réalisation des évaluations, enquêtes et études préalables par le biais de l’enquête », écrit la FED.


L’équipe de campagne de Christophe Clergeau (PS) souhaite vouloir développer l’éolien  mais affirme vouloir agir dans le même sens que les sénateurs, à savoir œuvrer pour un « éloignement des installations à une distance de 1000 mètres par rapport aux constructions à usage d’habitation, aux immeubles habités et aux zones destinées à l’habitation. »

 

Aymeric Merlaud (tête de liste du Front National en Maine-et-Loire), considère « comme un petit mieux » l’amendement des 1000 m au regard des nuisances sonores et sanitaires Il demande également que " la transparence soit faite sur ces projets éoliens pour en finir avec les conflits d'intérêt, la corruption et empêcher les décideurs de se défausser de leurs responsabilités".

 

Cécile Bayle de Jessé (Debout la France) : « Je m'oppose fermement au maintien de la distance minimale de 500 m autour des habitations, la zone de protection de 1000 m est pour moi un minimum encore beaucoup trop perturbant. »

 

Alain Pagano (Parti Communiste Français) : « Je suis favorable à l’extension d’une zone de protection à 1000 mètres telle que les sénateurs ont tenté de la créer pour préserver la qualité de vie des habitants. » 

 

La liste EELV (Europe-écologie- Les Verts) est la seule à vouloir maintenir une distance de 500 m, annonce la Fédération, ce qui est logique avec la position de ce groupe à l’Assemblée qui avait déposé un amendement pour ramener la distance à 250 m.

 

Les listes LO et UPR n’ont pas répondu à la question.

 

Dans son communiqué, La FED-PDL qui se considère comme "un mouvement apolitique", "ne donne aucune consigne de vote.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.