Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Régionales 2015 Les réactions des candidats en Pays-de-la-Loire

0 07.12.2015 11:25
  • Photo Presse Océan - Nathalie BOURREAU

    La réaction de Bruno Retailleau, dont la liste arrive en tête au 1er tour des élections régionales.

  • Photo Presse Océan - Nathalie BOURREAU

    Sophie Bringuy (EELV) envisage de préparer un projet avec Christophe Clergeau (PS)

  • Photo Presse Océan - Nathalie BOURREAU

    Alain Pagano, tête de liste pour le PC.

  • Photo Presse Océan - Nathalie BOURREAU

    Pascal Gannat, tête de liste pour le FN

Bruno Retailleau (LR-UDI) arrive en tête du 1er tour des élections régionales en Pays de la Loire.

"Nous sommes très largement en tête. Non seulement dans les Pays de la Loire mais également pour toutes les listes LR/Centre en France. Je note que le PS perd 8 points par rapport à 2010 et les Verts près de la moitié de ses voix. Clairement, la gauche est en très net recul dans notre région. Quant au FN, avec 21 % des voix, il réalise exactement le même score qu’aux élections départementales.

Ce bon score de la liste que je mène est le résultat de deux exigences que nous portons depuis le début de cette campagne : l’union et les convictions.

Les électeurs ne sont pas dupes : ils ont clairement sanctionné une gauche qui a échoué et qui n’assume pas ses échecs.

Désormais, il faut transformer l’essai : pas une voix ne doit manquer pour battre la gauche dimanche prochain."

+ Toutes nos dépêches sur les élections régionales en cliquant ici

Christophe Clergeau (PS) : « Chaque voix va compter »

« Ce soir est une étape, la seconde sera dimanche prochain, martèle Christophe Clergeau (PS). Il y a six mois et quelques semaines encore, tous les observateurs donnaient les Pays de la Loire à la droite. On se rend compte ce soir que la gauche est en ballottage favorable. Si nous faisons le total de toutes les voix, nous sommes en mesure de remporter cette élection. Chaque voix va compter dimanche prochain. Le deuxième tour sera extrêmement serré. En Loire-Atlantique, les résultats sont bons pour la gauche. Une dynamique est engagée, nous sommes en phase ascendante. La région était en bleue ? Ce n’est plus le cas ce soir. »

Sophie Bringuy (EELV) : « Préparer un projet avec C. Clergeau »

« La région des Pays de la Loire est une de celles qui résiste le mieux à l’avancée de la droite et du Front National. Si ce résultat me rend fière, je suis triste aussi au regard du score du Front National, parti qui regarde dans le rétroviseur. Triste aussi de voir que la première force reste celle des abstentionnistes. J’ai essayé de mettre en place un projet original, de donner des réponses claires à ceux qui étaient tentés par l’abstention. Ca n’a pas suffi à convaincre puisqu’un électeur sur deux ne s’est pas déplacé.

Pourtant, le bilan de la Région est bon. Nous avons augmenté de 30 % le trafic des TER, soutenu plus de 13 000 foyers dans leur programme de renouvellement énergétique. Maintenant il faut préparer le second tour. Le bloc de gauche supérieur à la droite, peut encore progresser. En ce qui concerne les consignes, je garde mon cap. Il s’agissait de peser au maximum au premier tour et jusqu’à demain, nous allons travailler avec Christophe Clergeau afin que le groupe EELV soit le mieux représenté. En ce qui concerne NDDL, c’est un sujet incontournable. Nous sommes pour l’optimisation de Nantes Atlantique. C. Clergeau est pour NDDL. A lui de faire aussi un pas en avant ».

Alain Pagano, tête de liste régionale PCF - Front de gauche :

« C’est un moment difficile pour nous. Nous espérions atteindre les 5 % et ainsi nous qualifier pour le second tour. La gauche est en piteux état, tant sur le plan régional que national. Nous allons devoir travailler dur pour la reconstruire. Notre score inférieur à 5 % va également nous obliger à régler une facture de 200 000 €. Nous lancerons donc un appel aux dons à ceux qui veulent que perdure en France un parti qui défend les salariés. Quant au second tour, comme je l’ai toujours dit pendant la campagne, nous appelons dès à présent à voter pour la liste de gauche afin de battre la droite et l’extrême droite ».

Pascal Gannat, tête de liste régionale du Front national : "Le FN crée le tripartisme"

"Le FN crée le tripartisme y compris en Pays-de-la-Loire. Les temps ont changé, il y a un électorat qui demande à être entendu face à des gens qui ronronnent entre eux".

Alain Parisot, tête de liste régionale de l’UPR : "on multiplie notre résultat par trois ou quatre"

« Comparé aux 0,42 % des Européennes, nous multiplions notre score par trois ou quatre. Ça aurait pu être encore meilleur mais ce résultat est satisfaisant. D’autant plus que comme les médias nationaux ne parlent jamais de nous, peu de gens nous connaissent. Nous sommes le seul parti qui demande la sortie de l’euro, de l’Union européenne et de l’Otan. Dans ces conditions, il n’y a aucune des trois formations politiques présentes au second tour sur laquelle nous pouvons nous reporter. J’appelle donc celles et ceux qui ont voté pour nous à s’abstenir dimanche prochain ».

Eddy Le Beller (Lutte Ouvrière) : "Poursuivre dans les luttes sociales"

"Les résultats reflètent une évolution réactionnaire de la société, la désorientation de tout l’électorat populaire. C’est le résultat de la banqueroute du PS au pouvoir. Les électeurs n’auront plus le choix au second tour, aucune liste ne représente les classes populaires. C’est dans les luttes sociales qu’il faut poursuivre".



Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.