Radiateurs : gare aux petites mains

Le lien direct entre radiateurs et brûlures est rarement mis en avant. Et pourtant selon l’Institut de Veille sanitaire (InVS), entre 2004 et 2010, près de 400 brûlures survenues à la suite d’un contact avec des radiateurs ont été recensés en France. Soit une soixantaine par an. Les deux tiers des victimes étaient des enfants de moins de 5 ans.

A une température de 60°C, une brûlure du second degré apparaît en seulement 5 secondes chez l’adulte et 4 fois plus rapidement chez l’enfant. Pour la Commission de la Sécurité des Consommateurs (CSC), « s’il n’existe pas risque zéro, il convient cependant de définir et de respecter un seuil de température ‘acceptable’ ne provoquant pas de brûlure supérieure au premier degré. Plusieurs référentiels fixent ce seuil à 50°C ».

Dans son avis adopté le 22 mars dernier, la CSC émet des recommandations pour mieux concilier chaleur et sécurité. L’avis porte non seulement sur les radiateurs classiques mais aussi sur des appareils dont la fonction de chauffe est secondaire et/ou masquée : sèche-serviettes chromés, miroirs chauffants…

Vers un marquage sur les appareils ?

Selon la CSC, « les textes (législatifs) ne prennent pas en compte le risque de brûlures graves. (Ils) n’imposent pas de marquage sur l’appareil à la fois visible, lisible et indélébile indiquant la température maximale des parois directement accessibles ». Elle insiste sur le fait que l’absence d’information et de mise en garde des utilisateurs induit un manque de prise de conscience des risques associés à ce type d’appareil.

Enfin la CSC recommande aux consommateurs de privilégier l’achat d’appareils dont les surfaces accessibles ne présentent pas de risques de brûlures. Dans le cas contraire, il est conseillé de les équiper de grilles de protection. Et de manière générale, il est vivement conseillé de veiller à ce que les enfants ne jouent pas à proximité des appareils de chauffage.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.