Qualité de vie, santé : les Français broient du noir…

Les Américains ont un jugement plus positif sur leur qualité de vie que les Européens. Aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est pourtant ce qui ressort de la sixième édition du Baromètre Cercle Santé – Europ Assistance. Présentée le jeudi 28 septembre à Chamonix dans le cadre de la Convention on Health and Management, cette étude s’attache à évaluer l’opinion des interrogés quant à leur qualité de vie mais aussi à leur santé. Et celà, des deux côtés de l’Atlantique.

Réalisé par l’Institut CSA, à la demande du groupe Europ Assistance, le Baromètre Cercle Santé – Europ Assistance fournit les éléments de compréhension sur les pratiques, les attentes et les préoccupations sanitaires des citoyens de 9 pays européens (Allemagne, Autriche, Espagne, France, Italie, Pologne, République Tchèque, Royaume-Uni et Suède) et des Etats-Unis.

Les Américains plus satisfaits de leur qualité de vie

Avec une note de 7,1 sur 10, les citoyens des Etats-Unis jugent leur qualité de vie plutôt « bonne » voire « très bonne ». Les Européens quant à eux ne semblent pas partager ce sentiment. Le bien-être n’obtenant que de très peu la moyenne (5,2 sur 10). Si les Suédois se déclarent satisfaits (7,1), les Français en revanche se montrent plus mitigés (5 sur 10), se situant ainsi en deçà de la moyenne européenne.

Santé, famille, travail

Alors, c’est quoi le bonheur ? Que ce soit du côté du « Nouveau Monde » ou au sein du « Vieux continent », tous s’accordent à dire que le bien-être, c’est avant tout « être en bonne santé physique ». Près de 8 Européens sur 10 (75%) et 7 Américains sur 10 (67%) partagent en effet cet avis.

« Avoir une famille » se classe en deuxième position dans la catégorie « le secret du bonheur ». Et ce pour 61% des Européens et 65% des Américains. Même si d’aucuns diront que « l’argent ne fait pas le bonheur », l’autonomie financière monte sur la troisième marche du podium (41% en Europe et 38% aux Etats-Unis). Enfin, « un bon emploi » demeure un facteur important.

Santé : la crise s’installe

En matière de santé enfin, les sondés émettent davantage de réserves voire d’inquiétudes. Les auteurs avancent l’argument de la crise et « un renoncement aux soins en raison de difficultés financières ». Ainsi, qu’il s’agisse de l’Europe ou des Etats-Unis, ils sont plus d’un sur cinq à avoir renoncé à des soins durant l’année en cours.

En France 27% des interrogés paraissent concernés. Ce sont avant tout les soins dentaires qui en pâtissent (19%), suivis des achats de lunettes (10%), puis de médicaments (5%). Des Français pessimistes, dont un sur trois seulement pense que « le système de santé garantit l’égalité des soins pour tous ». Dans ce contexte, la moitié des interrogés – dans l’Hexagone – estime que leurs enfants auront une moins bonne qualité de vie que la leur…

Aller plus loin Consultez l’intégralité du Baromètre Cercle Santé – Europ Assistance sur le www.europ-assistance.com.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.