Prothèses PIP : 12 000 femmes ont été explantées

L’Agence nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) signale que 188 ruptures de prothèse PIP ont été observées durant le mois de juillet, contre 224 au mois de juin. Au total, sur les 30 000 femmes porteuses de ces implants, plus de 12 000 ont bénéficié d'une explantation. Dont 8 460 à titre préventif.

Les explantations préventives ont débuté dès la publication de la Décision de police sanitaire de mars 2010. Mais c’est à partir de janvier 2012 que le rythme s’est accéléré. A cette date en effet, le ministère de la santé a demandé le le retrait des prothèses PIP, même sans signe clinique de détérioration.

Selon l’ANSM, un total de 55 cas d’adénocarcinomes mammaires ont été déclarés à l’Agence chez des femmes porteuses de prothèses PIP, soit un cas de plus qu’à la fin juin. Selon l’ANSM, « ces données ne remettent pas en question l’avis de l’Institut national du Cancer (INCa) du 23 décembre 2011. Ce dernier estimait alors que « les données disponibles permettent de conclure à l’absence de sur-risque d’adénocarcinome mammaire chez les femmes porteuses d’implants en comparaison avec la population générale ». Pour autant, l’ANSM précise que « l’explantation préventive reste recommandée compte tenu de la fréquence et de la précocité des événements indésirables observés anormalement chez les porteuses d’implants PIP ».

Aller plus loin : Lire le rapport de la sénatrice Chantal Jouanno sur les dispositifs médicaux implantables et les interventions à visée esthétique.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.