Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Prises d'otages Cinq morts au supermarché cascher, dont Coulibaly (AFP)

0 09.01.2015 17:17
  • Photo AFP

    Porte de Vincennes, des otages sortent du magasin, sous la protection des policiers.

  • Photo AFP

    Porte de Vincennes, des otages sortent du magasin, sous la protection des policiers.

  • Photo AFP

    Porte de Vincennes, des otages sortent du magasin, sous la protection des policiers.

  • Photo AFP

    Porte de Vincennes, des otages sortent du magasin, sous la protection des policiers.

  • Photo AFP

    Porte de Vincennes, des otages sortent du magasin, sous la protection des policiers.

  • Photo AFP

    Porte de Vincennes, des otages sortent du magasin, sous la protection des policiers.

  • Photo AFP

    Porte de Vincennes, des otages sortent du magasin, sous la protection des policiers.

  • Photo AFP

    Porte de Vincennes, des otages sortent du magasin, sous la protection des policiers.

  • Photo AFP

    Porte de Vincennes, des otages sortent du magasin, sous la protection des policiers.

Les forces de l'ordre ont lancé quasiment simultanément l'assaut contre les preneurs d'otages de Dammartin et de la porte de Vincennes, ce vendredi aux environs de 17 heures.

Selon l'AFP, on dénombrerait cinq morts, dont Coulibaly, dans le supermarché casher.

Selon l'AFP, les frères Kouachi ont été tués dans l'assaut de Dammartin. Les deux suspects seraient sortis du bâtiment où ils étaient retranchés en tirant sur les forces de l'ordre.

Les deux suspects de l'attentat de Charlie Hebdo sont sortis en tirant à la kalachnikov sur les forces de l'ordre, entraînant leur "neutralisation", a appris l'AFP de source proche du dossier.

+ Toutes nos dépêches sur les événements en cliquant ici

Les deux suspects tués dans l'assaut, armés de kalachnikov, étaient sortis "en tirant sur les forces de l'ordre, ce qui a déclenché leur neutralisation immédiate", a déclaré cette source, ajoutant qu'un "gendarme du GIGN a été légèrement blessé". "L'otage, un homme de 26 ans, qui s'était cloîtré depuis le début dans une des pièces de l'entreprise, est indemne", a-t-elle ajouté.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.