Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Primaire de la droite Un ultime débat avant un premier tour incertain [direct]

0 17.11.2016 11:07
Primaire de la droite. Un ultime débat avant un premier tour incertain

Primaire de la droite. Un ultime débat avant un premier tour incertain

Les sept candidats à la primaire de la droite se retrouvent ce jeudi soir pour un ultime débat télévisé, à suivre en direct sur www.courrierdelouest.fr

Ce débat s'annonce décisif à trois jours d'un premier tour incertain, avec un François Fillon en progrès et en mesure de troubler le duel Juppé-Sarkozy.

Après deux mois de campagne officielle et deux premières joutes télévisées parfois hautes en couleurs, les protagonistes de cette primaire inédite dans l'histoire de la droite abattent leur dernières cartes et affûtent leurs ultimes arguments.

L'échange, en direct, devrait durer deux heures. Toujours debout derrière des pupitres disposés en arc de cercle, les candidats répondront d'abord aux questions de quatre journalistes: Jean-Pierre Elkabbach (Europe 1), Nathalie Saint-Cricq et David Pujadas (France 2) et Hervé Favre (La Voix du Nord). Ils disposeront de 90 secondes par réponse, avec un droit d'interpellation de l'un de ses adversaires. Les thèmes seront issus d'un sondage réalisé par Harris Interactive.

Suivra une séquence de débat plus direct, prévue pour durer vingt minutes et ponctuée de questions vidéo posées par des internautes. Les candidats disposeront ensuite, comme d'habitude, de 90 secondes pour conclure.

Les affaires judiciaires avaient fourni la séquence la plus marquante du premier débat. Les attaques de Nicolas Sarkozy contre l'alliance entre Alain Juppé et François Bayrou ont alimenté le deuxième. Jeudi, l'invité surprise de la confrontation devrait logiquement s'appeler Emmanuel Macron.

L'ancien ministre, qui a quitté le gouvernement en août, a annoncé mercredi sa candidature à l'Elysée. Une démarche programmée au beau milieu de la primaire de la droite. "Il y a des gens qui sont tentés d'aller voter Juppé, il faut leur offrir une alternative", expliquait mardi un de ses soutiens parlementaires.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.