Prévenir l’accident.. à distance

Moins de médecins, plus de télémédecine ! Cardiologue dans le département de la Haute-Vienne, Patrick Dary (photo ci-contre) a mis en place une solution innovante pour suivre certains de ses patients : il contrôle à distance leur pression artérielle, et détecte une éventuelle arythmie cardiaque ou une fibrillation auriculaire.

L’objectif, c’est de lutter contre l’accident vasculaire cérébral (AVC). A en croire les premiers résultats, sa stratégie commence à porter ses fruits. Le Dr Dary les a présentés à l’occasion d’une conférence de presse organisée récemment à Paris, dans le cadre du programme One Mission One Million – Au cœur de l’AVC. Lancée en 2011 dans 36 pays, cette initiative récompense des actions de sensibilisation à la fibrillation auriculaire (FA). Celle-ci est à la fois le trouble cardiaque le plus fréquent… et une cause majeure d’AVC. Chaque année dans le monde, 3 millions de personnes en sont victimes. Ce qui représente tout de même, un AVC toutes les… 12 secondes. Au total, entre 20% et 30% de ces accidents sont dus à la FA.

Patrick Dary est l’un des lauréats français de cette initiative. Grâce à la bourse de 60 000 euros qui lui a été attribuée, il a pu financer un programme de télécardiologie. Sa première étude doit « évaluer la faisabilité du suivi en télémédecine, de la pression artérielle de 100 patients hypertendus » mais non stabilisés. Les patients se sont vus confier un auto-tensiomètre, avec lequel ils devaient mesurer leur tension 6 fois par jour, pendant 16 jours. « Le suivi s’est effectué en 3 phases : inclusion, observation, traitement ».

Télécardiologie et… humour !

Ses premiers résultats paraissent particulièrement évocateurs : « la baisse de tension que nous avons observée, a été de 19mm pour la tension systolique et de 8mm pour la diastolique. C’est considérable. Les autorités de santé en effet, estiment qu’une diminution de 5mm de la tension systolique permet de réduire d’un tiers l’incidence des AVC ». Au total d’ici juillet 2012, près de 600 patients participeront à ce travail

Dans un tout autre registre, Myrtille Chartuss a elle aussi remporté une bourse. Avec le cardiologue Jean-Jacques Mourad (Hôpital Avicenne de Bobigny), elle a réalisé un film court - une minute trente - pour informer le grand public sur la fibrillation auriculaire et le sensibiliser à la prévention. Leur objectif commun est atteint : aborder un sujet grave sous l’angle d’un humour un brin décalé. A l’image du principal message : « Si votre cœur bat la chamade, zappez le chanteur et appelez le docteur » ! Le mieux est encore de visionner la vidéo en cliquant sur www.dailymotion.com/video/xnl887_mon-coeur-bat-la-chamade-francais_news.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.