Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Présidentielle Intentions de vote : le même trio de tête et Hamon qui fléchit

0 17.03.2017 19:00
Le Pen, Macron et Fillon toujours en tête. Loin derrière : Hamon et Mélenchon à 12,5 et 12 % des intentions de vote.

Le Pen, Macron et Fillon toujours en tête. Loin derrière : Hamon et Mélenchon à 12,5 et 12 % des intentions de vote.

Photos AFP

BVA et Salesforce, en partenariat avec la Presse Régionale et Orange, publient leur 13e sondage d’intentions de vote à l’élection présidentielle.

Voici les principaux enseignements qu'il faut en tirer :

- Marine Le Pen fait la course en tête et devance d’un cheveu Emmanuel Macron

Marine Le Pen est toujours créditée de 26% des intentions de vote et confirme ainsi son statut de favorite pour le premier tour. Son socle électoral, totalement imperméable aux affaires judiciaires qui la concernent, demeure par ailleurs très solide : 80% de ses électeurs potentiels sont sûrs de leur choix, un score proche de celui que nous mesurions la semaine dernière. Emmanuel Macron, quant à lui, rassemblerait 25% des suffrages au premier tour, en baisse d’1 point en une semaine.

- François Fillon résiste plutôt bien malgré sa mise en examen mais reste distancé

Avec sa conférence de presse du 1er mars au cours de laquelle il a annoncé sa convocation par les juges en vue d’une probable mise en examen, François Fillon semble avoir en quelque sorte « désamorcé » la bombe. Ses électeurs se montrent d’ailleurs moins sensibles à la question de la probité des candidats que la moyenne des Français.

- L’écart se réduit entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon

Benoît Hamon est celui qui pâtit le plus du désarroi des électeurs de gauche, de plus en plus nombreux à ne pas savoir ni s’ils vont voter ni pour qui ils vont voter le 23 avril. Ainsi, il perd un point par rapport à notre précédente mesure et est désormais crédité de 12,5% des intentions de vote. Il perd encore un peu de terrain chez les électeurs socialistes (36% seulement déclarent avoir l’intention de voter pour lui, -3 points). Cette fois, ce n’est plus au profit d’Emmanuel Macron, et à peine au profit de Jean-Luc Mélenchon, mais vraiment au profit de l’abstention, qu’elle soit durable ou provisoire.

Enquête BVA-Salesforce pour la Presse Régionale réalisée par Internet
du 15 au 17 mars
auprès de 1 425 personnes inscrites sur les listes électorales,
issues d’un échantillon représentatif de 1 501 Français âgés de 18 ans et plus.

Retrouvez notre analyse complète dans Le Courrier de l'Ouest de ce samedi

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.