Près d’un Français sur deux obèse ou en surpoids

Selon les résultats de la dernière enquête ObEpi-Roche, rendus publics ce mardi, 15% de la population adulte serait obèse en France. Ils étaient 14,5% dans ce cas en 2009. La bonne nouvelle - toute relative - tient à ce que la progression de l’obésité si elle se poursuit, connaîtrait une forme de ralentissement. Entre 2009 et 2012, sa prévalence a augmenté de 3,4% alors qu’entre 2006 et 2009 elle avait bondi de 10,7% !

En 15 ans, le poids moyen des Français a progressé de 3,6 kg alors que leur taille en hauteur, a connu un accroissement de 0,7 cm. En extrapolant les résultats d’ObEpi à l’ensemble de la population française, notre pays compterait donc 6,9 millions d’adultes obèses. Quant à la prévalence du surpoids, elle s’établirait à 32,3%, contre 31% en 1997. Au total14,8 millions de Français présenteraient donc un indice de masse corporelle compris entre 25 et 29,9. Et près d’un sur deux (47,3%) serait obèse ou en surpoids.

Les femmes en première ligne. En 2012 – et comme c’est le cas depuis 9 ans - la prévalence de l’obésité est plus élevée chez les femmes (15,7%) que chez les hommes (14,3%). A l’inverse, le surpoids touche davantage la population masculine (38,8%, contre 26,3%).

Les jeunes adultes plus touchés. Homme ou femme, entre 2009 et 2012 c’est dans la tranche d’âge des 18-24 ans que l’augmentation de l’obésité a été la plus franche : +35%. La variation dans les autres tranches d’âge s’est échelonnée de – 1,5% à +4,5%.

De fortes disparités sociales…. Le taux d’obésité est en-dessous du chiffre national chez les individus se déclarant « à l’aise financièrement », et il passe au-dessus chez ceux qui ont des conditions de vie difficiles. L’enquête 2012 montre cependant que le ralentissement de la progression de l’obésité ne s’observe pas uniquement dans les catégories supérieures. Cette tendance touche toutes les classes de revenus, et s’observe dans toutes les régions.

… et régionales. Dans le Nord-Pas-de-Calais, plus d’un Français sur cinq souffre d’obésité contre seulement 11,6% en Midi-Pyrénées. S’il existe un gradient Nord-Sud décroissant, il en va de même entre l’Est et l’Ouest de l’Hexagone : 18,6% en Alsace contre 10,2% en Bretagne.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.