Pour un cœur solide, bougez et… cuisinez !

Un cône creux d’à peine 300 grammes, capable de propulser à chaque minute 7 litres de sang dans nos veines et nos artères ? C’est le cœur bien sûr. Une mécanique ultra sophistiquée, qui effectue en permanence un travail de titan. Et comme chacun de nos muscles, moins il est actif, plus il s’use. Rappel des principaux conseils pour le préserver. Et pour protéger les artères coronaires, qui le nourrissent.

Bougez régulièrement. La recette pour un cœur solide finalement, est assez simple : pas de tabac ni d’alcool, pratiquer régulièrement une activité physique et avoir une alimentation « santé » ! Cardiologue dans le département de la Haute-Vienne, le Dr Patrick Dary insiste en premier lieu sur les vertus du sport. « L’activité physique tonifie la masse osseuse, la masse musculaire et consolide le système cardio-circulatoire. A condition bien-sûr qu’elle soit pratiquée de façon régulière, tout au long de l’année ».

Marcher, nager, courir ou pédaler… toutes ces activités ont un effet bénéfique sur le cœur. Elles contribuent à ralentir la fréquence cardiaque, et à diminuer la pression artérielle. « Privilégiez les exercices d’endurance comme la marche ou la course, environ 30 minutes chaque jour », poursuit le Dr Dary. « La cadence doit également être régulière, surtout si vous êtes peu entraîné ».

Cuisinez… Veillez également au contenu de votre assiette. Comment ? « Tout bonnement en cuisinant vous-même », recommande le Dr Dary. C’est en effet un excellent moyen de prendre en charge votre santé et celle de vos proches. Et si vous peinez à vous y retrouver parmi la profusion de messages nutritionnels, voici quelques conseils :

Indispensables : les fruits et légumes. Riches en vitamines et en anti-oxydants, fruits et légumes sont en quelque sort les ‘anti-rouille’ de notre assiette. « Privilégiez les produits de saison, ceux qui sont issus, du jardin ou d’une production locale », explique le Dr Dary.

Variez les protéines. Viandes, poissons, lentilles, pois cassés… Les protéines contribuent à renforcer nos défenses immunitaires. Elles exercent également un rôle bénéfique sur la production de neurotransmetteurs (dopamine, noradrénaline et sérotonine) qui interviennent sur la mémoire, la concentration et… le moral !

Choisissez bien vos graisses… Deux à trois cuillerées à soupe par jour d’un mélange d’huiles de colza et d’olive, ou de colza et de noix, font parfaitement l’affaire. « Et surtout, ne les faites pas frire », recommande le Dr Dary. « Elles perdent alors leurs vertus santé ».

Enfin, « limitez la consommation de sel qui favorise l’hypertension artérielle, ainsi que celle des charcuteries ». Vous serez ainsi « armé » pour vous concocter de délicieux « Menus Santé ». A la moindre question, consultez votre médecin ou l’un des 300 médecins qui se consacrent en France, à la médecine de santé. Autrement dit un médecin compétent en micronutrition. Pout en savoir davantage visitez le site de l’Institut européen de Diététique et de Micronutrition (IEDM) : rendez-vous sur http://www.iedm.asso.fr. Ou contactez le 0810 004 336, prix d’un appel local.

Aller plus loin :

Téléchargez le guide l’Institut national de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES) intitulé La santé vient en mangeant.

Pour vous concocter des « Menus Santé », rendez-vous sur www.destinationsante.com/-Bien-Manger-Bien-Vivre-.html ou sur www.ma-cuisine-ma-sante.fr.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.