Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le maire rend publique sa lettre à Taubira, récemment insultée à Angers

1 06.11.2013 19:35
Photo Le Courrier de l'Ouest - Josselin CLAIR

Photo Le Courrier de l'Ouest - Josselin CLAIR

Le maire d'Angers Frédéric Béatse a écrit à la ministre de la Justice le 29 octobre, quatre jours après qu'une préadolescente a brandi une banane.

Le maire d'Angers Frédéric Béatse a attendu la Une du journal "Libération", mercredi, pour rendre publique sur son blog la lettre (en date du 29 octobre) qu’il a adressée à la Garde des sceaux Christiane Taubira.

Dans le quotidien, la ministre se dit « triste » pour « la préadolescente » qui, à l’occasion de son passage à Angers le 25 octobre, avait brandi une banane et crié : « La guenon, mange ta banane ! » Elle ajoute : « Cela renvoie évidemment à ses parents, au cadre familial, à l’éducation. »


+ L'arbre de la laïcité massacré à Angers

+ Affaire Taubira : un rassemblement contre le racisme le 11 novembre

+ "La guenon, mange ta banane", la preuve filmée de l'agression raciste

+ Le maire rend publique sa lettre à Taubira, récemment insultée à Angers

+ Affaire Taubira : Yann Moix dit sa "honte" d'être Français

+ La Manif pour tous condamne les propos racistes visant Taubira

 

Le maire lui écrit : « Je souhaitais vous exprimer toute ma solidarité et réagir aux incidents qui ont émaillé votre déplacement à Angers, vendredi dernier. Comme tous les démocrates et les républicains, je réprouve l’attitude scandaleuse émanant d’une partie des manifestants rassemblés ce jour-là devant le Palais de Justice. Ils confondent le droit d’expression et l’insulte, pratiquent l’invective systématique, maniant l’injure et la calomnie à la place du débat d’idée. Pire, certains d’entre eux véhiculent des messages haineux et ouvertement racistes, en présence d’enfants, et l’on s’interroge sur la manipulation de ces derniers. »

« Je tiens par la présente à affirmer que ces comportements radicalisés à l’extrême ne représentent en rien le caractère tempéré de notre ville, où les débats s’animent parfois, mais conservent toujours un caractère respectueux envers les individus. » […]

Il précise : « Je tiens aussi à vous faire savoir que l’immense majorité des Angevins a été particulièrement choquée de l’attitude adoptée par ces individus minoritaires, qui n’ont rien compris à l’histoire et au mouvement de notre société. »

Et de conclure : « J’aurai le plaisir de vous accueillir à nouveau, bientôt je l’espère, afin que vous puissiez constater par vous-même qu’Angers et ses habitants sont bien loin de cette image détestable à laquelle vous avez été confrontée et qui n’est pas représentative de notre ville. »

 

Commentaires (1)

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.