Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Plongez au cœur des faits divers avec Le Courrier de l'Ouest

0 05.03.2013 11:08
« Incroyables faits divers en Maine-et-Loire », 48 pages, 5,90 €, chez votre marchand de journaux.

« Incroyables faits divers en Maine-et-Loire », 48 pages, 5,90 €, chez votre marchand de journaux.

Le Courrier de l’Ouest met en vente mercredi 6 mars un hors-série de 48 pages consacré aux faits divers qui ont marqué l’histoire de l’Anjou. 5,90 €, chez votre marchand de journaux.

Le 21 avril 1949, Germaine Leloy entre malgré elle dans l’histoire de la Justice française. Elle est la dernière femme à subir la peine de mort en France.

La condamnée avait assassiné son époux à coups de hache, à Baugé. Le récit de l’exécution de Germaine Leloy figure parmi les 35 histoires publiées par Le Courrier de l’Ouest dans un hors-série mis en vente à partir de mercredi 6 mars. Un hors-série baptisé « Incroyables faits divers en Maine-et-Loire » et divisé en cinq chapitres.

1. La peine de mort

Si la dernière exécution, celle de Germaine Leloy, remonte à 1949, la dernière exécution publique, elle, a lieu le 3 mars 1934 devant la prison d’Angers. Ce matin-là, Pierre Gueurie, condamné à mort pour le meurtre d’une fillette de 6 ans, se confesse mais refuse le verre de rhum qu’on lui tend. À 6 h 25 précises, le couperet de la guillotine tombe. Jamais plus le public angevin n’assistera à ce triste spectacle. C’est désormais entre les murs de la prison qu’auront lieu les exécutions.

2. Du sang et des larmes

L’histoire du Maine-et-Loire est jalonnée de crimes de sang. Celui de la rue de la Traquette, en 1987, n’est pas passé à la postérité pour le crime en lui-même. C’est le traitement judiciaire qui en fut fait qui lança la polémique. Le juge d’instruction ordonna une expertise balistique pour déterminer les circonstances de la mort d’une Nantaise découverte au fond d’un puits, rue de la Traquette à Angers. Jusque-là pas de problème. Les choses se compliquent en revanche quand le juge demande à ce que ces expertises soient faites sur des têtes de cadavres, dont les corps avaient été donnés à la science… À ce même chapitre, « Incroyables faits divers en Maine-et-Loire » évoque également la mortelle fusillade de Beaucouzé, en 1989, et, plus près de nous, l’assassinat en pleine rue d’une Angevine, devant son domicile de l’avenue Pasteur, à Angers, en janvier dernier.

3. Les catastrophes climatiques

Pays de rivières, le Maine-et-Loire est particulièrement sujet aux débordements. Entre la levée de la Loire qui cède sous la poussée de l’eau en 1856, les crues de 1904, 1905, 1910 ou encore 1995, les catastrophes liées au climat occupent tout naturellement un chapitre important du hors-série « Incroyables faits divers ».

4. Les accidents et les incendies

C’est aujourd’hui impensable, mais au début du siècle dernier, c’était assez fréquent. On a oublié - dieu merci - que voyager en train comportait des risques. En 1907 et 1911, aux Ponts de Cé et à Montreuil-Bellay deux déraillements firent respectivement 27 et 11 victimes. Au total, 38 morts sur la même ligne SNCF Angers-Poitiers. Au chapitre des incendies restés dans les mémoires angevines le hors-série du Courrier de l’Ouest s’attarde aussi sur celui du Palais des Marchands en 1936, celui du Palais de Justice d’Angers, en 1979, ou encore celui du château d’Angers en 2009.

5. Mystérieux et insolites

Du docteur Martinot, de Nueil-sur-Layon qui enferma sa femme décédée dans un congélateur, dans l’espoir que la science puisse un jour la ressusciter, en passant par le curé de la paroisse Saint-Serge d’Angers qui maquilla sa faillite en vol ou encore par l’apparition de dames blanches ou noires à Cholet, l’histoire des faits divers en Maine-et-Loire ne manque pas de mystères. Une dizaine d’entre eux est relatée dans « Incroyables faits divers en Maine-et-Loire ».

« Incroyables faits divers en Maine-et-Loire », 48 pages, 5,90 €, chez votre marchand de journaux.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.