Phtalates : un test français pour les cosmétiques

Les laboratoires de l’Agence nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de santé (ANSM) ont mis au point une méthode d’analyse inédite permettant de rechercher et de doser les phtalates dans les produits cosmétiques. A l’avenir, celle-ci pourrait même être utilisée pour détecter ces substances dans les produits de santé.

C’est la première fois qu’un test permettant de rechercher dans le même temps, 12 phtalates différents, est mis au point. Huit des 12 substances ciblées par ce test sont d’ores et déjà interdits dans les cosmétiques par le règlement européen REACH. Elles ont en effet été reconnues comme nocives pour la santé, notamment en raison de leur toxicité sur la reproduction. Des études réalisées sur l’animal ont montré que ces substance provoquaient une baisse de la fertilité, une atrophie testiculaire mais aussi une augmentation du risque de malformations et de mortalité fœtale…

Encore présents dans l’industrie

L’usage des phtalates reste autorisé dans de nombreux produits du quotidien. Ils sont encore très utilisés par l’industrie, essentiellement comme plastifiants de synthèse ajoutés au polychlorure de vinyle (PVC) qu’ils rendent à la fois plus souple, plus résistant et plus facile à « travailler ». On les retrouve aussi dans des huiles et des lubrifiants, dans certains détergents, des emballages alimentaires, des adhésifs, des peintures, des encres, des chaussures... et même dans nombre de dispositifs médicaux. Rappelons qu’en mai 2011, l’Assemblée nationale en France, avait adopté une proposition de loi visant à interdire totalement leur utilisation.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.