Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Pétition Pour une batterie de secours sur tous les véhicules

2 12.11.2013 17:09
Les véhicules, même récents, ne disposent pas d'un dispositif d'urgence permettant de prendre le relais d'une batterie HS.

Les véhicules, même récents, ne disposent pas d'un dispositif d'urgence permettant de prendre le relais d'une batterie HS.

Photo Le Courrier de l'Ouest - Josselin CLAIR

Les véhicules, même récents, ne disposent pas d'un dispositif électrique d'urgence permettant de prendre le relais d'une batterie hors-service, pour continuer à alimenter les warnings en toute circonstance.

Raison invoquée : les accidents liés à cette panne sont trop rares pour faire évoluer les équipements !

Après le témoignage d'un automobiliste qui racontait comment il s'était retrouvé à l'arrêt total tous feux éteints et sans warnings au milieu du trafic d'une voie rapide à Angers (nos éditions du lundi 28 octobre), Le Courrier de l'Ouest lance un appel pour convaincre les constructeurs d'équiper les véhicules neufs d'une batterie de secours.

Signez la pétition en cliquant ici.

Commentaires (2)

Il faudra aussi une batterie
domino50 mer, 13/11/2013 - 10:56

Il faudra aussi une batterie pour la batterie de secours et une batterie pour la batterie qui soutien la batterie qui soutien la batterie de secours etc ...

Sinon dans le genre... il y a le réservoir de secours qui permettra de pallier au réservoir vide.
L'essuie glace de secours, les 4 roues de secours, la jauge pour le liquide de lave glace, le lance triangle sur autoroute...
Et...n'oubliez pas...une ampoule de clignotant qui marche et qui ne marche pas...qui marche et ...car ça c'est normal

2ème batterie
costet.dominique mer, 13/11/2013 - 01:44

Et pourquoi pas une deuxième voiture sur un plateau en cas de panne, une troisième batterie si la deuxième non utilisée régulièrement est défaillante?
Arrêtez la politique du toujours plus et les réactions immédiates et irréalistes à l'événement. La réalité c'est que l'automobiliste "vache à lait" ne peux plus payer

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.