Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Maroc Peine allégée en appel pour le salafiste angevin arrêté au Maroc

0 04.05.2017 22:00
Manuel Broustail avait été interpellé à Fès en possession de multiples armes blanches.

Manuel Broustail avait été interpellé à Fès en possession de multiples armes blanches.

Le 6 mars 2016, Manuel Broustail était interpellé à sa descente de l'avion à Fès (Maroc), en possession d'armes. Un sabre, des couteaux, une matraque...

Après les attentats parisiens du 13 novembre 2015, l'ancien militaire formé à la manipulation des explosifs avait été placé sous surveillance à Angers. Converti à l'islam, sa radicalisation lui avait valu d'être radié de l'armée. Fiché "S", il entretenait des liens avec un détenu radicalisé.

L'Angevin avait pris l'avion à Nantes, pour rejoindre sa femme et sa fille au Maroc, à l'issue de son assignation à résidence.

Les autorités marocaines l'avaient placé en détention provisoire. Son incarcération dure depuis déjà quatorze mois. Le 20 octobre, il avait été condamné à quatre années de prison ferme pour constitution d'une bande pour préparer et commettre des actes terroristes, détention d'armes et apologie d'une organisation terroriste.

Ce 3 mai, il faisait appel de ce jugement. L'arrêt de la Cour d'appel de Rabat a été connu jeudi. La peine est abaissée à deux ans et demi d'emprisonnement.

Plus d'informations dans Le Courrier de l'Ouest de ce vendredi.

 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.