Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Pays de la Loire Elections régionales : le point dans les régions voisines

0 06.12.2015 21:58
Bretagne : Le Drian sans contestation

Bretagne : Le Drian sans contestation

Photo AFP

Bretagne : Le Drian sans contestation

La liste PS-PRG conduite par le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian (PS) est largement en tête en Bretagne avec 34,7% des suffrages exprimés, selon une estimation Ipsos. Le chef de file de la droite Marc Le Fur (Les Républicains-UDI-Modem) pointe à la deuxième place avec 22,4%, devant la liste Front national de Gilles Pennelle (18%), le régionaliste Christian Troadec (7,8%) et l’écologiste René Louail (EELV, 6,8%). Jean-Yves Le Drian s’est dit « conforté» par ce résultat : « Mais il faut une mobilisation très puissante au second tour pour que la nouvelle Bretagne, la Bretagne de la confiance, soit en marche».

En 2010, la gauche de Jean-Yves Le Drian avait obtenu 38.48 % des voix devant l’UMP Josselin de Rohan (25.60 %), l’UDF (11.06 %), les verts-UDB (9.70 %) et le FN (8 ; 47 %). Au second tour, la gauche avait obtenu 58.79 %.

+ Toutes nos dépêches sur les élections régionales en cliquant ici

Aquitaine : la gauche se maintient

Avec 31,5% des suffrages, la liste PS/PRG d’Alain Rousset arrive en tête dans la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, devant la liste de droite et du centre de Virginie Calmels (entre 25,9% et 28,9%), et celle du FN de Jacques Colombier (entre 22,8% et 23,0%), selon les estimations Ipsos-Sopra-Steria pour France Télévisions/Radio France/LCP et TNS-Sofres. Viennent ensuite les listes EELV de Françoise Coutant (entre 5,2% et 6,0%), Front de Gauche d’Olivier Dartigolles (entre 4,0% et 4,7%) et Debout le France d’Yvon Setze (entre 2,7% et 3,4%). La liste divers gauche de Joseph Boussion (entre 1,4% et 1,9%), la liste LO de Guillaume Perchet (entre 1,5% et 1,7%).

En 2010, la gauche avait remporté le premier tour avec Ségolène Royal en Poitou-Charentes (46.29 %) et Alain Rousset en Aquitaine (37.63 %)

En Sarthe : le FN en tête

La Sarthe est le seul département des Pays de la Loire à donner la première place au FN qui y approche 30% des voix. Il fait plus que tripler son score des précédentes régionales et arrive en tête dans 12 cantons sur 21 et réalise son score le plus fort dans celui du Lude, avec plus de 37% des voix.. L’Union de la droite et du centre arrive deuxième avec 25,5% des suffrages. La liste socialiste  obtient pour sa part un peu plus de 24%. Onze points de moins que Jacques Auxiette il y a cinq ans. Le PS ne résiste que dans l’agglomération du Mans.

Mayenne : la droite en tête

L’Union de la droite et du centre de Bruno Retailleau, emmenée localement par le centriste Yannick Favennec, réunit en Mayenne 36% des suffrages. C’est exactement le score qu’y avait réalisé il y a cinq ans Christophe Béchu. Le socialiste Jean-Pierre Le Scornet, pour la liste de Christophe Clergeau, obtient 23%, neuf points en retrait par rapport à la liste de Jacques Auxiette. Le Front national de Pascal Gannat, conduit par B. de la Morinière, frôle les 22% - trois fois plus qu’aux précédentes régionales là également.

La ville de Mayenne donne l’avantage au PS qui obtient 33% des suffrage. Château-Gontier accorde 47% à l’union de la droite et du centre. Tandis qu’à Laval, gauche et droite font jeu égal.

En Vendée, Bruno Retailleau en champion

Le sénateur vendéen Bruno Retailleau arrive largement en tête dans son département. Avec 45,7% à l’union de la droite et du centre, Il  y réallise son meilleur score régional. Il dépasse largement les résultats traditionnels obtenus par la droite au cours des derniers scrutins. Il  améliore notamment de sept points celui de Christophe Béchu il y a cinq ans. Et il fait plus du double que le Front national qui arrive en deuxième position. Le PS de Christophe Clergeau frôle les 20% sans les atteindre. Europe Ecologie les Verts dépasse la barre des 5%. La souverainiste  Cécile Bayle de Jessé, chef de file de debout la France, n’obtient que 3,48%.

Yves DURAND

La Loire-Atlantique reste fidèle au PS

Christophe Clergeau y obtient un peu plus de 30 % de suffrages. Cette régularité tient au bon score obtenus dans l’agglomération nantaise : à Indre (40,44%) et Rezé (40,33%). Le candidat PS parvient même à devancer la droite à Orvault (33,68 % contre 33%).  Bruno Retailleau n’est cependant pas loin. la droite capitalise 29,43 % des voix notamment sur la côte : à la Baule (47,94 %)  et au Pouliguen (43,96 %), mais aussi dans le vignoble comme à la Chapelle-Glain (44,22%) et Touvois (39,36%).

La vraie surprise vient du Front national. Le département semblait le mieux y résister mais connait une vraie poussée. Il passe de 6,9 % en 2010 à 17.86 % des suffrages. A Saint-Nazaire, le FN arrive juste derrière la liste de droite (18,16% contre 19,49%)  Et il conforte son implantation dans la troisième couronne nantaise, notamment au nord comme à Juigné-les-Moutiers (43, 23%) ou à Pierric (37,97% des voix). EELV avec 9,38 % des suffrages, fait  beaucoup moins qu’en 2010. Les écologistes culminent néanmoins à Notre-Dame-des-Landes où ils arrivent en tête (29,67 %) devant …le FN.

En 2010, la liste du PS était arrivée en tête avec 35,61 % des voix devant la droite (28,09 %), les écologistes (16,06 %) et le FN (6,19%).

Jean-Damien Fresneau

+ Toutes nos dépêches sur les élections régionales en cliquant ici



Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.