Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Parthenay Les visiteurs du Flip rendent hommage aux victimes de Nice

0 15.07.2016 15:58
De nombreux Parthenaisiens ont tenu à saluer la mémoire des victimes de l'attentat.

De nombreux Parthenaisiens ont tenu à saluer la mémoire des victimes de l'attentat.

Photo Julien Renon

« Toutes nos pensées aux familles touchées à Nice. Ne cédons pas à la terreur ». « Nous pensons beaucoup à vous. Bon courage. » « Non à la folie. » Dès le début d’après-midi, le livre d’or installé par la Ville de Parthenay à l’accueil du Flip regorgait de messages de soutien aux victimes de l’attentat de Nice survenu, ce jeudi soir, sur la promenade des Anglais.

« On sent les gens affectés et inquiets », avouait, de son côté, Pascal Arnoux, le chef de la police municipale, avant d’annoncer le doublement des effectifs jusqu’à dimanche soir et la clôture du festival. Une décision prise dès, ce vendredi matin matin, à l’issue d’une réunion avec le maire Xavier Argenton. Un renforcement sécuritaire coordonné avec la brigade de proximité de Parthenay et le peloton de surveillance.

« On avait envisagé d’accroître notre présence sur place en cas de faits graves. C’est ce qui s’est malheureusement produit », confiait le capitaine Alain Reuillon indiquant « le déploiement supplémentaire de patrouilles mobiles et à pied » jusqu’à l’arrêt de la manifestation.

Plus d'informations à lire, ce samedi, dans l'édition "Deux-Sèvres" du Courrier de l'Ouest.

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.