Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Parthenay Laurent Fradet, musicien et ébéniste, fabrique des didgeridoos

0 21.07.2016 07:00
Laurent Fradet, muscien, ébéniste, créateur de didgeridoos comme ce T'n'T transportable et tunable.

Laurent Fradet, muscien, ébéniste, créateur de didgeridoos comme ce T'n'T transportable et tunable.

Jamiroquai n’est pas annoncé à Airvault, ce week-end. Mais si Jay Kay se fraye un chemin parmi les rêveurs de l’Aborigène, réunis à partir de ce 22 juillet 2016, il ne serait pas étonnant de le voir faire une halte devant les didgeridoos de Laurent Fradet.

Saisir l’instrument à vent le plus vieux du monde et souffler dans la colonne d’air sculptée par le Gâtinais pour en extraire un son " puissant, dur, vibrant, envoûtant ou planant ". Au choix.

C’est qu’avec Laurent Fradet, les nuances sont multiples. " C’est toute la richesse du didgeridoo. A la base, vous ne pouvez jouer qu’une seule note. Mais suivant le caractère du bois, sa densité, son assemblage et les finitions, celui-ci s’exprime et l’acoustique avec."

Musicien éclairé et ébéniste, Laurent Fradet fabrique des didgeridoos depuis quatre ans, à Allonne. Ce week-end, il attend beaucoup du festival du Rêve de l’Aborigène, à Airvault, " pour glaner des encouragements, nouer des contacts précieux " et écouler ses modèles dont le prix oscille entre 300 et 1200€.

Plus d’informations ce jeudi 21 juillet 2016, à lire dans l’édition Deux-Sèvres du Courrier de l’Ouest. 

 

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.