Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Parthenay En matière d'accessibilité : peut mieux faire

0 18.11.2016 07:00
Parthenay, rue Gabrielle-Bordier. À sa droite, le trottoir est, pour ainsi dire, inexistant et à sa gauche, les voitures sont garées à cheval sur le trottoir. Pour Rose Baudoin, obligée de circuler sur la route, les problèmes d’accessibilité vont de paire avec les problèmes de civisme.

Parthenay, rue Gabrielle-Bordier. À sa droite, le trottoir est, pour ainsi dire, inexistant et à sa gauche, les voitures sont garées à cheval sur le trottoir. Pour Rose Baudoin, obligée de circuler sur la route, les problèmes d’accessibilité vont de paire avec les problèmes de civisme.

Parthenay a connu, cette année, de nombreux travaux. Des améliorations aux quatre coins de la ville, mais pour de nombreuses personnes handicapées, il reste de gros efforts à faire.

Le problème de la voirie, à Parthenay, ne date pas d’hier. Sujet phare au moment du vote du budget, en février, il avait donné lieu à une joute verbale virulente entre opposition et majorité.

À l’époque, Brigitte Clisson, adjointe aux finances, rappelait que « le budget primitif 2016 a été travaillé pour répondre aux grandes orientations du mandat ». C’est-à-dire, notamment, « investir pour améliorer le quotidien des Parthenaisiens ».

Des propos qui font amèrement sourire Rose Baudoin et Magali Bonnet, membres de la Commission intercommunale pour l’accessibilité (CIA). Pour elles, résidantes du foyer Gabrielle-Bordier de Parthenay, la coupe est pleine : « Seul l’hyper centre-ville nous est accessible. Et encore, nous sommes obligées de nous déplacer régulièrement sur la route, car les trottoirs ne sont pas adaptés. »

Du côté de Diff’art, des résidants du foyer Gabrielle-Bordier considèrent l’état de la voirie comme « déplorable » ; pour aller jusqu’au centre commercial Leclerc, la route de Poitiers est « quasiment impraticable » ; la rue du Marchioux, accès le plus simple au centre-ville, est aussi « le plus dangereux ». La liste est encore longue et de gros efforts sont attendus pour 2017.

Plus d’informations ce vendredi 18 novembre, à lire dans l’édition Deux-Sèvres du Courrier de l’Ouest.

 

 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.