Parkinson : du café pour moins trembler

Selon une étude canadienne, la caféine permettrait d’atténuer les symptômes de la maladie de Parkinson. Et notamment les tremblements qui lui sont associés. Des travaux antérieurs, avaient déjà montré l’intérêt de la caféine pour réduire le risque de Parkinson. Alors le café, moyen palliatif et… préventif de la maladie de Parkinson ? Pas si vite…

L’équipe du Pr Ronald Postuma (Université Mc Gill, Montréal) a suivi 61 patients souffrant de la maladie de Parkinson. Tous présentaient un ralentissement des mouvements, une tension musculaire persistantes et souffraient de tremblements au repos. En plus de leur traitement standard, un groupe de malades s’est vu administrer un placebo, tandis qu’un autre recevait de la caféine en dragées. D’abord 100 milligrammes deux fois par jour pendant trois semaines, puis deux prises quotidiennes de 200 milligrammes durant encore 21 jours.

« Les patients qui ont reçu de la caféine » explique Postuma, « ont vu leurs tremblement diminuer. Certes la différence s’est avérée modeste par rapport aux patients qui n’avaient pas reçu de caféine, mais les bénéfices en ont été appréciés par les malades ». Par ailleurs, l’auteur a observé que les gestes des patients traités gagnaient en précision. Il tient toutefois à nuancer ces résultats. « Notre étude repose sur une cohorte de faible ampleur. Quant aux effets bénéfiques de la caféine, ils se sont estompés au fil du temps ».

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.