OMS et Institut Pasteur : ensemble contre les épidémies

L’Institut Pasteur et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) viennent de signer un accord visant à améliorer la réponse aux épidémies et donc, la sécurité sanitaire mondiale. L’objectif est également d’aider les pays les moins favorisés à renforcer leurs capacités de surveillance et de détection.

Comme le rappelle l’OMS, les frontières n’existent pas pour les maladies. Celles-ci « peuvent se propager partout à la faveur des voyages et des échanges commerciaux internationaux, qui se sont intensifiés avec la mondialisation ». Ses responsables expliquent ainsi qu’une crise sanitaire survenant dans un pays, peut avoir des répercussions sur l’activité et l’économie de nombreuses régions de la planète. « Elle peut résulter d’une infection émergente comme le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) ou d’une nouvelle pandémie de grippe humaine ».

Former du personnel

Pour se protéger de ces nouvelles menaces, un nouveau Règlement sanitaire international (RSI), a été adopté en 2005. Il vise à « prévenir la propagation internationale des maladies, à s’en protéger, à les maîtriser et à y réagir par une action de santé publique » explique l’OMS. Pour cela, il est essentiel que chaque pays puisse renforcer ses capacités de surveillance.

Cet accord prévoit encore la mise en place de programmes de formation aux techniques de laboratoire et à l’épidémiologie de terrain. Un volet important concerne également la surveillance et le contrôle des vecteurs ainsi que des réservoirs, pour lesquels le Réseau international des Instituts Pasteur apportera son expertise spécifique Celui-ci en effet, réunit sur les cinq continents 32 Instituts totalement intégrés aux systèmes de santé des pays,et situés pour la plupart dans des zones de fortes endémies ou de risque d’émergence.

Aller plus loin : Prenez connaissance du Règlement sanitaire international.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.