Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nueil-les-Aubiers L'espace de baignade naturelle sort de terre

0 16.11.2016 17:49
  • Jean-Michel Bernier, Philippe Brémond et Claire Paulic analysent le plan.

    Jean-Michel Bernier, Philippe Brémond et Claire Paulic analysent le plan.

  • Un passage à gué sur la Scie a été aménagé avec des matériaux naturels.

    Un passage à gué sur la Scie a été aménagé avec des matériaux naturels.

  • Les fondations du bâtiment où seront installés les pompes et l'accueil, ont commencé.

    Les fondations du bâtiment où seront installés les pompes et l'accueil, ont commencé.

  • Sur cet espace, une centaine de peupliers, en très mauvais état, a été abattue.

    Sur cet espace, une centaine de peupliers, en très mauvais état, a été abattue.

  • Trois bassins sont prévus, d'une profondeur allant de 30 cm à 2,20 m.

    Trois bassins sont prévus, d'une profondeur allant de 30 cm à 2,20 m.

Le terrassement de l’espace de baignade naturelle sur le site du Val de Scie, à Nueil-les-Aubiers, avance. Son ouverture est prévue l’été prochain. L'investissement est de 3,6 millions d'euros. Une visite du chantier a eu lieu, ce matin, en présence de Jean-Michel Bernier, président de l'Agglo2b ; Philippe Brémond, maire de Nueil-les-Aubiers et de Claire Paulic, élue mauléonnaise en charge du dossier à l'Agglo2b.

Lire notre édition des Deux-Sèvres de ce jeudi.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.