Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Notre-Dame-des-Landes Pas d'interdiction de bloquer les routes samedi

0 23.02.2016 14:49
Le 23 janvier, les anti-aéroport avaient déjà bloqué le périphérique nantais.

Le 23 janvier, les anti-aéroport avaient déjà bloqué le périphérique nantais.

Photo Presse Océan - Olivier LANRIVAIN

La préfecture de Loire-Atlantique a finalement décidé de laisser les anti-aéroport bloquer la circulation sur les RN 165 et 137, le samedi 27 février. 500 gendarmes seront mobilisés.

Le collectif des anti-aéroport a prévu de manifester le samedi 27 février, sur le tracé du barreau routier devant relier les RN 165 (Nantes-Vannes) et 137 (Nantes-Rennes) dans le cadre de la desserte de la future plate-forme aéroportuaire de Notre-Dame-des-Landes.

Une manifestation qui prévoit le blocage des deux voies express : la RN 165 (entre la zone des 4 Nations et Le Temple-de-Bretagne) de 10 h à 18 h et la RN 137 (à l'échangeur de l'Erette à Grandchamp-des-Fontaines) de 11 h à 12 h. Après discussions avec les organisateurs, la préfecture a décidé de ne pas interdire le blocage. Le collectif des opposants s'est cependant engagé à laisser l'accès libre à la bande d'arrêt d'urgence durant l'heure de blocage de la RN 137.

500 gendarmes mobilisés

La préfecture a déjà prévu la mobilisation de 500 gendarmes pour ce samedi auxquels s'ajouteront des personnels du SDISS 44 et des agents de la Direction interdépartementale des routes Ouest (Diro).

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.