Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Notre-Dame-des-Landes Comme une ambiance de veillée d’armes dans le bocage

0 09.09.2016 10:38
Notre-Dame-des-Landes. Comme une ambiance de veillée d’armes dans le bocage

Notre-Dame-des-Landes. Comme une ambiance de veillée d’armes dans le bocage

Photo Presse-Océan

La pression s’intensifie en cette rentrée autour de la zone dédiée au projet d’aéroport. Même si, selon l’Europe, les travaux ne peuvent débuter en l’état.

Ira, ira pas ? Dans le bocage nantais, la question taraude les esprits : le Premier ministre Manuel Valls (PS), qui a promis d’évacuer en octobre la zone réservée pour le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, osera t-il passer à l’action ?

Un signe de la volonté d’agir : selon nos informations, instruction a été donnée aux compagnies de gendarmes mobiles de ne pas poser de congés au mois d’octobre. Près de 3 000 CRS et militaires devraient être mobilisés sur la zone en cas d’opération "César 2".

Reste cette évidence : le contexte sécuritaire actuel ne favorise guère le scénario d’une intervention.

Les avocats des opposants disent avoir « d’autres cartes juridiques à abattre ».

En attendant le dénouement, les opposants ont semble-t-il perdu le soutien de la ministre de l’Écologie Ségolène Royal (PS). Interrogée ce jeudi 8 septembre sur France Inter au sujet de NDDL, elle a sèchement évacué : « Le dossier relève de la responsabilité du ministre de l’Intérieur. Maintenant, c’est une question d’ordre public ».

Un parlementaire PS de Loire-Atlantique note : « Après le référendum (Ndlr: consultation locale orchestrée en juin à l'échelle de la Loire-Atlantique qui a vu le oui au projet l'emporter à  55%), je ne vois pas comment il pourrait ne rien se passer. Ou alors ce serait une défaite en rase campagne pour le chef de l’État et son Premier ministre ».

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.