Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Niort Interpellés après avoir menacé un Niortais avec une machette

1 04.04.2013 18:23
Un couteau de chasse a également été retrouvé

Un couteau de chasse a également été retrouvé

Les policiers de Niort ont élucidé des faits de violences qui se sont déroulés à Niort. Trois hommes de la communauté guyannaise ont menacé un homme qui promenait son chien, mardi, vers 22 h 30, dans la cour des hospitaliers, entre la rue basse et la rue Saint Gelais. Ils l'ont menacé et n'ont pas hésité à placer la machette sur sa gorge. Ils ont aussi menacé de "tronçonner le chien" avant de se rendre au Foyer des Jeunes travailleurs où n'obtenant pas l'autorisation d'y entrer, ils ont brisé une vitre à coup de batte de baseball. Ils se sont enfuis avant l'arrivée des policiers. Dans un jardin, ils se sont débarrassés de leurs colliers, de  leurs effets personnels et d'un couteau de chasse. Les policiers ont interpellé un des agresseurs ivres. Un deuxième a été interpellé le lendemain. Le troisième qui était hospitalisé, a seulement été entendu. Des perquisitions ont eu lieu mais la machette et la batte de baseball n'ont pas été retrouvées. Un couteau de chasse a été récupéré. Les deux hommes âgés de 20 et 18 ans, bien connus des services de police, sont appelés à comparaitre devant le tribunal correctionnel le 25 juin. Ils ont été remis en liberté. 

Lire le Courrier de l'Ouest du vendredi 5 avril, édition des Deux-Sèvres

Commentaires (1)

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.