Recevez gratuitement la lettre d'information générale du Courrier de l'Ouest.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Montreuil-Juigné Le retour de l'affaire du faux compte Twitter

0 27.11.2014 11:43
Jacques Renaud avait promis de poursuivre en justice celui qui avait "ruiné" son honneur sur Twitter.

Jacques Renaud avait promis de poursuivre en justice celui qui avait "ruiné" son honneur sur Twitter.

Archives Le Courrier de l'Ouest

Le Procureur de la république d'Angers s'exprime actuellement sur l'affaire du compte twitter attribué à Jacques Renaud.

Le conseiller municipal de Montreuil-Juigné était brutalement devenu l'ennemi public du réseau social twitter en juillet dernier quand un message posté par un compte qui portait son nom et sa photo (fermé depuis) avait scandalisé des dizaines de milliers de personnes.

On y lisait un commentaire comparant le corps ensanglanté d'un enfant palestinien à de la viande hallal. Horrible, insoutenable et aussitôt condamné par le tribunal populaire dans des proportions et à une vitesse délirantes. 

Des journaux comme le Figaro et le Nouvel observateur avaient immédiatement relayé les faits tandis que des politiques de tous bords réagissaient de manière tout aussi imprudente.

► A lire aussi :

• Montreuil-Juigné Tweet injurieux :"une manipulation" selon le conseil municipal

• Elu angevin calomnié : ce que va faire Twitter

• Jacques Renaud : « C’est scandaleux, ignoble et calomnieux »

• Montreuil-Juigné Scandale sur twitter, un élu crie à l'usurpation d'identité

Modeste 2e adjoint à la voirie - depuis mars - chef d'entreprise retraité et conseiller prud'homal, Jacques Renaud avait vu fondre sur lui une horde d'internautes haineux et menaçants sans bien comprendre ce qui lui arrivait. « Je ne suis pas l'auteur de ces propos ignobles. Je n'ai jamais ouvert de compte twitter et je n'y connais rien ». Il avait immédiatement déposé plainte pour usurpation d'identité et remis ses deux ordinateurs à la gendarmerie.

« J'espère que l'enquête avancera rapidement et permettra d'identifier la personne qui, en quelques heures, a ruiné mon honneur et ma réputation. Et cette personne, je la poursuivrai en justice », disait-il alors.

Les tweets qui ont défrayé la chronique en juillet dernier :

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

inscription à la lettre d'information générale
logo Courrier de l'Ouest

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Courrier de l'Ouest.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.