Monoxyde de carbone : 100 morts de trop chaque année !

Au cours de l’hiver 2011-2012, les intoxications au monoxyde de carbone en France, ont entraîné 541 hospitalisations et une centaine de décès. Pour éviter ces drames, deux grands principes : ventilez votre logement, et faites vérifier vos appareils de combustion par des professionnels.

Rappelons que le monoxyde de carbone (CO) est un gaz à la fois incolore, inodore et… mortel. Les intoxications sont généralement le fait d’un défaut dans l’installation de chauffage ou de production d’eau chaude. Et cela quel que soit le combustible utilisé : gaz, fuel, bois ou charbon.

Vous avez une cheminée ou un poêle ? Faites ramoner le conduit une fois par an ou plus selon les départements, cette précision pouvant être obtenue auprès de chaque préfecture ou en mairie. En tout état de cause, cette opération doit être réalisée avant les premiers feux. Faites appel à un professionnel qui vous délivrera un certificat. Celui-ci est indispensable. Au moindre problème, c’est la première chose que réclamera votre compagnie d’assurance.

Si vous disposez d’une chaudière (fuel, gaz ou bois), faites-la entretenir au moins une fois par an. Cet entretien devra être effectué selon les prescriptions de votre contrat d’entretien et naturellement, par un professionnel qualifié. Celui-ci évaluera précisément son bon fonctionnement et vous délivrera là encore, un certificat.

Reconnaître les signes d’une intoxication

Quel que soit votre moyen de chauffage, n’utilisez jamais en continu les appareils électriques d’appoint. Ils ne doivent fonctionner que par intermittences. Le meilleur moyen d’éviter une intoxication est encore d’aérer quotidiennement, même par temps froid, et de ne surtout pas obstruer les grilles d’aération de votre logement.

Les sources de monoxyde de carbone sont diverses :

Les chaudières et les chauffe-eau ;

Les poêles et radiateurs ;

Les cheminées et inserts, y compris les cheminées décoratives à l’éthanol ;

Les appareils mobiles de chauffage d’appoint ;

Les braseros et barbecues ;

Les groupes électrogènes ;

Et en règle générale tous les engins à moteur thermique.

Maux de tête, vertiges, nausées… Plusieurs signes avant-coureurs peuvent annoncer une intoxication au monoxyde de carbone. D’autant plus s’ils sont observés chez plusieurs personnes occupant la même pièce. Dans ce cas, il est indispensable d’aérer immédiatement la pièce, d’évacuer les lieux et d’appeler les urgences en composant le 15.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.