Menus Santé : les secrets de la longévité

Et si l’un des secrets du « bien vieillir » se trouvait dans notre assiette ? Les Crétois l’ont bien compris. Le régime qui porte leur nom leur permet d’ailleurs d’afficher le taux de mortalité cardiovasculaire le plus bas du monde. Cette semaine, sur le www.ma-cuisine-ma-sante.fr, nos chefs vous livrent leurs secrets pour une longévité réussie.

Des protéines pour nos muscles

Après 50 ans, nous perdons de la masse musculaire. Il est donc essentiel de combler cette perte en augmentant nos apports en protéines. Selon l’Institut européen de Diététique et de Micronutrition (IEDM), les protéines ne sont ni plus ni moins que les « briques de l’organisme. Elles ont pour principales fonctions la formation, l’entretien et la régénération de nos muscles, de nos os, de la peau et de nos anticorps ».

Les nutritionnistes nous révèlent d’ailleurs que les protéines sont « constitués d’acides aminés, liés les uns aux autres, comme un collier en chapelet. Certains d’entre eux permettent de fabriquer les fameux neurotransmetteurs (dopamine, sérotonine…) impliqués dans la régulation de nos humeurs, de notre motivation et dans le fonctionnement de notre mémoire ».

Alors, pourquoi s’en priver ? Vous en trouverez ainsi dans les viandes (blanches et rouges), les poissons, les œufs, les céréales complètes ou les légumineuses, comme les lentilles par exemple.

Ne boudez pas les graisses !

Cela vous étonne ? Mais attention, pas n’importe quelles graisses ! Sachez que les acides gras polyinsaturés, comme les désormais célèbres omega 3 nous sont essentiels. Ils agissent en effet sur notre santé cardiovasculaire, notre cerveau et même notre peau. Et dans la catégorie pourvoyeurs en omega 3, les poissons gras des mers froides sont largement représentés. Du maquereau, de la sardine ou encore du saumon préparés en papillotes sont un vrai régal. N’oubliez pas non plus les huiles colza et de noix, riches en « bons » acides gras.

Sortez l’antirouille ! Et misez sur la couleur

Eh oui, avec le temps, le stress, la pollution et/ou la consommation de tabac, notre organisme s’oxyde et génère des radicaux libres. C’est ce que l’on appelle le « stress oxydatif » en partie à l’origine du vieillissement de nos cellules. Pour piéger ces radicaux libres, il existe tout une armée d’aliments riches en antioxydants. Et là, misez sur la couleur et la saveur :

Du vert avec des avocats et des brocolis pour la vitamine E et du kiwi pour la vitamine C ;

De l’orange avec des carottes, du melon… pour la richesse en bêta-carotène ;

Des fruits rouges, des épices, des herbes aromatiques pour leurs polyphénols ;

Sans oublier un petit verre de vin rouge de temps en temps pour son resveratrol. Ce micronutriment est en effet impliqué dans les processus liés au vieillissement.

En plus, vous le constaterez rapidement, il est plus sympa de manger un plat attrayant et plein de couleurs !

Derniers conseils, ne salez pas systématiquement vos plats. Hypertension artérielle, accident vasculaire cérébral, ou ostéoporose… les risques associés à une trop forte consommation de sel sont bien réels. Et bien entendu, bougez chaque jour pour garder la forme !

RECETTES DE LA SEMAINE

Petit Déjeuner

Thé vert

Tartines de pain aux céréales avec une « lichette » de beurre

1 tranche de jambon à l’os

1œuf coque

1 kiwi

Déjeuner

Terrine de lentilles vertes au chèvre et poivrons rouges par Paul Blouet

Filet de canette rôti aux cinq épices, pomme farcie aux légumes d’été par Scott Serrato

Clafouti de prunes à la vanille par Scott Serrato

Goûter

Pêche glacée à la verveine par Scott Serrato

Diner

Filets de sardines grillés au citron confit par Paul Blouet

Cassolette de poulpe aux légumes par Christophe Le Borgne

Duo de fruits flambés au rhum par Laurence Benedetti.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.